Vidéos du ManiFesti-Zad à Notre-Dame-des-Landes 4/5/6 janvier

Publié le par CitiZen Nantes

Mise à jour du 09/01/2013

10, 15, 25 000 personnes... On ne saura jamais vraiment combien de manifestizadistes ont rallié le Festizad entre vendredi et dimanche mais peu importe. L'essentiel était ailleurs dans une sorte de grande communion festive et boueuse contre le projet d'aéroport.

ManiFestiZad - Zad Up ! L'An 1

Yves Monteil - Citizen Nantes

Big up au tour de force réalisé par les organisateurs qui, malgré des velléités réduites à cause du terrain et d'annulations, auront assuré comme ils pouvaient ce rassemblement pour lequel les autorités ont joué un drôle de jeu. Se montrant d'apparence préoccupées par la sécurité et le manque d'eau en même temps qu'elles empêchaient une grande partie de vendredi les principaux accès au site. Allez comprendre...

Keny Arkana, point de départ central de ce rassemblement, était bien présente samedi soir. Comme on s'y attendait, la rappeuse n'a pas mâché ses mots contre le projet d'aéroport.
De futures dates de manifestivals circulaient dès samedi sur le site pour une grande chaîne humaine autour de la ZAD et des concerts prévus le 11 mai et un autre rendez-vous d'envergure pour les 3 et 4 août...

ManifFestiZAD : Clean Up ! - dimanche 6 janvier

Orlanda Ribeiro - Citizen Nantes

ManifFestiZAD : Samedi 5 janvier

Orlanda Ribeiro - Citizen Nantes

Au coeur du ManiFestizad sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes lors de la soirée-nuit du samedi 5 janvier 2013 avec notamment Keny Arkana...

ManifFestiZAD : Le prologue du vendredi

By Orlanda Ribeiro - Citizen Nantes

Mise en place retardée ce vendredi 4 janvier à cause d'arrêtés préfectoraux parfois farfelus qui finalement n'empêcheront pas le flot important de manifestizadistes et l'arrivée d'une partie du matériel. Premiers sons entendus peu après 21 heures au niveau de la scène techno avec à 22h50 l'arrivée de la vidéo sur l'écran et à 23h15, la light ! 

La grande scène s'est ouvrerte plus tard dans la nuit avec une ambiance qui se résumait en trois mots : boue, boue, boue... La stabilité du terrain n'ayant pas tenue sous le poids répétés des personnes. Coup de chapeau aux organisateurs qui malgré les aléas ont fait face. L'essentiel est ailleurs.

>> Contact organisation du Festival : festizad@riseup.net

>> + d'infos sur zad.nadir.org

>> Fly ci-dessous

FlyZadRectoVerso_Web.jpg

>> Voir notre dossier spécial "Notre-Dame-Des-Landes"

Commenter cet article