Synthèse de la 1ère université des Banlieues & de la Communication

Publié le par CitiZen Nantes

Les 8 et 9 décembre 2011, Citizen Nantes participait à la 1ère Université des banlieues et de la Communication. A découvrir ci-dessous l'édito relevé de Farid Mebarki, Président de Presse & Cité. Avec également des extraits de la note de synthèse

medias-et-communication-synthese.jpg

Farid Mebarki, président de Presse & Cité

La politique de la ville a longtemps appelé à la « participation des habitants ». Terme quelque peu technocratique qui dans l’esprit de bien des élus et des préfets, se résume à l’acceptation par les banlieusards, si possible le sourire aux lèvres, des décisions prises pour leur bien au nom de l’intérêt général. Rares sont les banlieues où les habitants ont été sollicités pour imposer leur expertise et leur volonté aux politiques locales de développement. On leur préfère encore trop souvent les rapports de consultants et les consultations alibis.

La République s’est construite contre les particularismes et les corps intermédiaires, et elle peine à envisager une action publique incluant les aspirations d’habitants ou d’associations vues comme autant de contre-pouvoirs (...)

Qu’ils se nomment les Indivisibles, Jeudi noir, Journée sans immigrés et qu’ils utilisent la dérision, l’humour le street-marketing, l’image ou les réseaux sociaux, ils constituent autant de savoir-faire militants pour faire passer de l’ombre à la lumière des injustices, des combats, des cultures ou des initiatives qui, si elles devaient suivre la règle du jeu, se fracasseraient sur ce plafond de verre.  

En voulant mordicus toucher les grands médias ou en interpellant directement les habitants de ce pays, certaines initiatives s’affranchissent des filtres, des obstacles et des pesanteurs pour immédiatement s’imposer au débat public qu’il soit local ou national. Coups d’accélérateur mais aussi coups de projecteur qui apportent respirations à la démocratie et sursauts à un système médiatique obligé de sortir de sa routine (...) Lire l'intégralité

 

Propos d'intervenants extraits de la synthèse

Atelier Mediatraining :  Face aux médias,  quels codes maîtriser ?

" Pour un reportage de  26 min, on  avait  une à deux semaines de préparation sur le quartier  puis une semaine de tournage. On revenait avant  la diffusion débattre avec les habitants. Quand  j’en  parle aujourd’hui à mes collègues, ils me disent que c’était du luxe ! A présent, je fais des  reportages de 13 minutes et là  encore  j’ai  de la chance, les autres jour­nalistes ont le droit à  1mn30 et on appelle ça un dossier ! "

Daniel Bouy - France Télévisions, ex  journaliste à la vénérée Saga­cités

banlieues-communication-5.JPG

Créer l’événement  pour se faire entendre 

" Le plus compliqué est  de passer du militantisme au lobbying vers les politiques : Il faut ne pas avoir de salariés, et ne pas s’ar­rêter de critiquer les politiques, même si on peut quand même s‘engager dans un parti. Il faut juste que ceux qui sont engagés ne soient pas les interlocuteurs  de leur  parti."

Julien Bayou - Collectif Stagiaires, génération précaire et Jeudi Noir

>> Télécharger la note de synthèse dans son intégralité 

>> Voir aussi sur Citizen Nantes la vidéo Erwan Lecoeur à propos des médias alternatifs

Publié dans Médias et data

Commenter cet article

orla 20/03/2012 23:51


Super initiative.


Un document très informatif que je ne manque pas  de lire et relire. 


MERCI  PRESSE CITÉ