Retour sur la marche républicaine

Publié le par CitiZen Nantes

Mise à jour du 13/01/2015

Mon impression sur la grande manif'

Pour la PREMIERE fois de ma vie je puis dire 'Je suis fiers d'être français' ... en ce que 'être français' c'est être de n'importe quel pays, comme je l'écrivais l'an passé, que c'est un label culturel et intellectuel, que ce drapeau tricolore, qui couvrit tant de crimes à l'époque coloniale et chauvine, est redevenu, ici, celui de la fête de la Fédération, de la Fraternité entre les composantes d'un Peuple constitué de citoyen(ne)s, futurs citoyen(ne)s, bi-nationaux, apatrides, réfugiés, émigrants, visiteurs, passants en transit.

Ce drapeau n'était qu'un parmi d'autres, vus dans ce qui a été la PLUS GRANDE manifestation depuis celles de la Libération durant août 1944. Ces autres fanions n'étaient plus des bouts de tissu exclusifs, mais symbolisaient le kaléidoscope de l'âme universelle humaine, de notre chair fraternitaire, égalitaire et libertaire, des ancêtres de ceux qui ont bâti, lutté ou seulement aimé ce que symbolise la 'franchise' France : drapeaux anar, communiste, gay, de Belgique, Grande Bretagne, Irlande, Espagne, Portugal, Italie, Grèce, Albanie, Ukraine, Israël, Palestine, Liban, Syrie, Kurde, Chine, Sénégal, Algérie, Tunisie, Canada, Cuba, Venezuela, Colombie, Brésil etc. ...

Il est arraché ce 11 janvier des mains racistes de l'Affront Nazi-onal, tout comme le concept de 'Nation', ensemble des citoyens se reconnaissant un 'contrat' commun au sein d'une République, sans distinction de classe, d'origine, d'appartenance, d'opinion. La Convention pensait que tout peuple pouvait, en 1793, devenir une autre France ...

charliehebdo_monteil-10-01-15-6-copie-1.jpgNantes, le  10/01/2015. Photo : Yves Monteil

Sont accourus cinquante chefs d'Etats et de Gouvernement, qui, même si pour la plupart sont peu reluisants quant à leur politique sociale, économique, voire la Liberté de la Presse (même si je n'ai rien contre Mahmoud Abbas, le 1er ministre du Danemark ou le président du Mali, par exemple), n'en sont pas néanmoins représentants de leurs peuples, exprimant l'Amour porté, non au pays 'France', mais à l'Idée qu'ils ont de celui-ci, qui n'est grand que lorsqu'il est Universel. Toutefois, le représentant de l'état dégueulasse d'Arabie Saoudite, financier d'égorgeurs médiévaux, n'avait rien à foutre ici.

De ma vie je n'ai jamais vu un tel aréopage. Il faut remonter à l'enterrement du général De Gaule en novembre 1970 et avant, au (calamiteux) traité de Versailles en 1919 ... On dirait que ces princes et ducs du Monde d'en-Haut sont venus se ressourcer, car nulle manifestation de masse aux Etats-Unis, au Royaume Unis, après les deux attentats sanglants qu'ils subirent. Nous le faisons pour eux. En posant pour la photo, ils donnaient l'impression d'un dernier round avant la fin de leur Monde, comme s'ils faisaient plus qu'un deuil, mais le Grand Deuil de leur aveuglement, celui de leur dé-régulation, de leur impuissance ... Un grand peuple les a reçu dans leur petitesse, eux qui se sont liés les mains face à l'Argent-Dieu ... Et pendant qu'ils étaient ici, à demander l'autorisation d'exister, 'leur' peuple se rassemblait à Londres, à Madrid, à Bruxelles, à Berlin, dans toute l'Italie, au Canada, SANS EUX.

De quoi le 11 janvier 2015 est-il le prélude ?

C'est encore une défaite cinglante de ceux qui nous insultent, ces chroniqueurs ultra-libéraux, à 10 000 € par mois, qui nous traitent depuis trente ans de fainéants, d'assistés, de privilégiés - ils parlaient sans doute d'eux - défaite de ces fascistes nous traitant de 'bâtards', de sang-mêlés, de Juif, de franc-maçon, d'Arabe, de communiste, de Droit-de-l'Hommiste, d'avorteur, de racaille, d'anarchiste ... Oui, nous sommes tous un peu juif-arabe-pédé-femme-partageur-rebelle-libertaire et nous en sommes fiers !

Marine Le Pen s'est grillée toute seule, en auto-phagie obscène. Elle qui aime plus son salaire de parlementaire européenne que le travail législatif, plus son papa et ses amis skins que notre Marianne chérie, n'a pas eu UN MOT pour les 12 victimes chez Charlie, au lendemain de la tuerie, pas même un mot pour les policiers, pourtant dans le logiciel sémantique de la droite sécuritaire. Juste celui de 'peur' et de l''islam'. Raté ! Selon un sondage, 16 % des interrogés ont 'peur', contre deux-tiers qui sont 'en COLÈRE'. Après le 11 septembre 2001, 85 % des Étasuniens avaient 'peur'. On mesure que ce jour ne sera pas celui d'un scélérat Patriot Act. Rejetée de la Nation pour négationnisme de la Nation, car ayant effacé ses morts, la manifestation frontiste ne fut qu'orphéon aphone pas même au niveau d'un bal cantonal : un fiasco !

 

Les politiques français se sont montrés pour ce qu'ils sont : non dans le Peuple, à l'écart. Seuls les représentants des forces de gauche se sont mêlés à la foule. Les autres, les plus insignifiants, ont couru sus aux caméras, tous bas, fade, sans verbe ni conviction. Pourtant, dans ces jeux du Pouvoir, le président Hollande (ici point de Flamby) a bien joué au Président : digne, dans la mesure du possible. Programme minimum. Les éditorialistes tels que Giesbert ont montré qu'il leur est plus important d'être à la télé que dans la Rue et eux non plus ne surent rien dire d'intelligent. Minables agités au cul collé sur leur trône de certitude, ne pouvant marcher avec nous.

charliehebdo_monteil-10-01-15-10.jpgNantes, le  10/01/2015. Photo : Yves Monteil

La Ve République peut à présent mourir belle, et en paix.

Et nous re-fonderons une ?

Le peuple de France a donné la raclée à Eric Zemmour, homme de mépris(e), obsédé par la peur de la castration qui castra sa capacité d'aimer l'AUTRE. Dieudonné, en diffusant avec sinistre LLP des vrais-fausses unes de Charlie Hebdo des années 1970, m'a dé-fi-ni-ti-ve-ment montré qu'il n'est pas Français, au sens universel du terme, ni un Nègre, au sens du poète Léopold Senghor, qu'il a cessé d'être un comique : sa bouche est 'sourire kabyle' à la gorge, ouverte par le couteau d'un waffen SS, Alain Soral. Le cynique Houellebecq s'est enfui sans assumer son roman d'anticipation, qui n'est qu'un roman : n'est pas Salman Rushdie qui veut. Au revoir, l'idiot utile !

Que voilà une occasion populaire, et même bourgeoise, de mettre fin à la politique d'austérité, de taxer les plus-values, les milliardaires, mater le MEDEF, quitter l'euro, réduire les inégalités, lancer un emprunt national pour les banlieues, préparer la transition énergétique, abandonner les grands projets inutiles, établir un Revenu Universel d'Existence : un Homme qui a nul souci de nourriture, de logement, de santé, d'éducation, d'emploi, de reconnaissance sociale, culturelle et affectueuse est un Homme sauvé du fanatisme.

Il est sans précédent qu'une marée de près de DEUX MILLIONS de personnes soit menées par une poignée d'irréductibles athées, anars ou communistes, que les cloches des églises sonnèrent il y a quelques jours pour eux. Quelle ironie pour des 'bouffeurs de curés' ! Quelle fente de gueule, ces 50 guignols chefs d'Etat derrière des potes à Reiser ! Et ces policiers en deuil, assommés et dignes, derrière les aminches du rital Cavanna, lui qui dû se cacher de leurs aïeux ! Je crois qu'ils ont compris que l'Etat les utilise un peu trop comme chair à canon, au lieu de voir en face ses errements criminels. Alors, vous, flics et flicquettes, entrez-ici dans ce Peuple dont vous êtes les fils et filles !

Ce n'est pas moi, l'anarchiste, qui vous dira que nous, Humains, sommes assez évolués pour supprimer toute police, tout magistrat là, maintenant. Ce n'est pas moi qui, malgré mes gardes à vue sous Sarko, oubliera que ceux du commissariat de Patissou (supprimé par Sarko maintenant) vinrent en un quart d'heure me secourir quand un psychopate armé détruisait mon logis où jétais coincé, il y a de cela quelques années. Mes amis, toujours là, n'étaient pas dispos ce jour et à cette heure tardive. Que pouvais-je faire d'autre ? Donc acte. Plus de nouveau Rémi Fraisse, plus de BACqueux, plus de flashball, plus de tazer, plus de tonfa, plus d'arrestation pour un oui ou un non, plus de contrôle au faciès, plus de mômes ravagés par la téloche, le chômedu, la drogue, le mépris ! Et plus de pierre, de crachat et de cocktail Molotof contre vous, lutte inégale de toute façon. Décrétons la trêve !

Que MA 6 T va craquer ne craque pas, ni vous, ni moi.

Alors MERCI à tous, les rebeus, renois, feujs, djeun's, darons, daronnes, poulbots et petites Marianne, costauds syndicalistes, folles multicolores, heureux et ravis, vieux-beaux et dames patronesses, mamis, papis, veilleurs, allumés, bardes républicains et petits caricaturistes, MERCI aux casquettes et dreads, piercings et colliers de perlouzes, écharpes et pancartes, MERCI à vous les englishs, polacks, ritals, germains, cousins du Québec, latinos, espingouins, ricains, wolofs, ruskoffs, peuls et pulls Cardin, amis de Goethe, Shiller, Erasme, Chopin, fils du griot ou du trop gras à manger, MERCI à cette démonstration formidable rendant vie à l'aventure collective.

J'ai embrassé le poteau Voyageur, le camarade gay, la copine artiste, le beau comédien, le médiumnique musicien, le beauf tendre qu'aime Johnny. Je me suis vu Terrien, je me suis vu Humain, en un mot, juste un putain de Français qui a plus encore envie de faire chier bien plus profond les abrutis.

Toutes ces pensées ne sont pas 'politically correct' question doxa anarchiste, mais aujourd'hui JE est NOMBRE, multitude et UN parmi les AUTRES.

J'ai bien assez de temps d'être déçu, notre génération, jeune avec le chômage de masse, n'a presque connue que ça, la déception. On est vacciné.

Thierry Kruger - 11/01/2015

__________________________
12/01/2015

Compléments d'information

Liste des plus de 40 actes racistes commis du 8 au 12 janvier à 10h sur le site de paris-lutte.info
Ce site anarchiste antifasciste avait appelé à 'non-manifester' le 11 janvier pour cause des récupération prévisible par les politiques, dont on sait ce que pensait d'eux la plupart des dessinateurs et des plûmes de Charlie Hebdo. Je suis intimement persuadé, je le redis, que le Front National, Ménard, Zemmour, Dieudonné, Soral, LLP et même Houellebecq (quel dommage) se sont discrédités, au moins un temps. Leur commune haine des musulmans (j'exclus Houellebecq de ce champ-là) n'est que terrorisme intellectuel, appel à une 'croisade judéo-chrétienne' ... dont on se fout massivement, comme 99,99 % (au moins) des musulmans de France n'en ont rien à taper du 'djihad' de quelques 'guerilleros' kamikazes ultra-réactionnaires.
Ce 11 janvier, près de 4 millions de personnes ont donc dit dans les rues BASTA ! à la guerre civile annoncée. C'est sur ce point-là que je diverge d'avec les camarades, étant absolument pour cette démonstration sur cet angle là : parer à la croissance prévisible des violences racistes.
La liste impressionnante que Paris-luttes a dressé est-elle une preuve que cela n'aurait rien changé de manifester ? A l'heure où elle s'arrête - elle sera chaque jour réactualisée - nous ne pouvons rien affirmer, à savoir si oui ou non elle a contribué à éteindre ce début d'incendie...
En revanche, la présence des chefs d'états, mais plus encore de politiciens dont beaucoup sont de fait, ou en parole, racistes envers les Roms, les Arabes, les pauvres et les écolo-décroissants, ainsi que l'ordre absolu de vénérer toutes les polices - faut-il baisser son froc devant la sinistre BAC, remercier les CRS et les gardes mobiles pour Rémi Fraisse et la vingtaine de jeunes défigurés par l'immonde flashball ? - me fait vomir. Par chance, le grand nombre aura noyé tous les opportunistes. Je l'espère.
La liste sur Paris-lutte-info 

Publié dans France & Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article