Les angevins de Zenzile récidivent avec un nouveau ciné-concert

Publié le par CitiZen Nantes

Mise à jour du 30 janvier 2014

Ciné-concert "Berlin : la symphonie d'une grande ville"  (1927)

Zenzile se lance dans une seconde expérience de ciné-concert en mettant en musique un film de Walter Ruttmann.

« Berlin : la symphonie d'une grande ville » (1927) est l'une des premières œuvres d'art total de l'histoire du cinéma et invente une virtuosité du rythme inédite en son temps.

Le film est un hymne d'une extraordinaire beauté à la métropole allemande des années 20, alors en plein essor. Il relate sa vitalité de l'aube à la nuit en créant une véritable symphonie visuelle. La musique très cinématographique de Zenzile se marie parfaitement aux images nous plongeant au cœur de l'énergie berlinoise. Les sons suggèrent les rumeurs de la cité, de l'agitation des citadins jusqu'aux ambiances plus paisibles lorsque la ville s'endort. L'ensemble forme une composition subtile où alternent sérénité et frénésie...
>> Le 28 Février 2014 au Cinéville Parc Lann L'Echonova - Vannes (56)

zenzile-cine-concert.jpg

 

_______________________________________________

04/10/2010 - Ciné-concert "Le Cabinet du Docteur Caligari" (1919)

Rencontre à Nantes le 16 février 2010 avec Matthieu Bablee et Alex Raux du groupe Zenzile le matin avant leur ciné-concert autour du film "Le cabinet du Dr Caligari" (Robert Wiene - 1919), dans le cadre du festival Scopitone 2010.

Rencontre avec Zenzile - Nantes Partie 1/2

12:03 Interview de Zenzile 1/2 . CitiZen Nantes 2010

 

 Rencontre avec Zenzile - Nantes Partie 2/2

15:35 Interview de Zenzile 2/2 CitiZen Nantes 2010

 

Ciné-concert sur le film "Le Cabinet du Docteur Caligari"

Autour de ce thriller psychologique, monument du mouvement expressionniste, le groupe angevin sublime de ses compositions instrumentales, l'esthétique et l'intrigue caractéristiques du film.
De sonorités rock planant ou dub minimal, en plages résolument electro et spatiales, les cinq musiciens tissent une trame vivante et parviennent à un mariage fusionnel avec ces images d'un autre temps, résolument contemporaines grâce (aussi) à la musique sculptée en direct par Zenzile.
Ayant toujours rêvé d'une création musicale accompagnant des images, Zenzile s'est essayé à l'exercice du ciné-concert à l'occasion du festival Premiers Plans de janvier dernier. C'est un film muet allemand de 1919, de Robert Wiene, qui a servi de support de ce projet, correspondant particulièrement au penchant cinématique de la musique du groupe.
"Le cabinet du Docteur Caligari" est un polar expressionniste qui démarre dans une fête foraine et s'achève au milieu psychiatrique. Le film développe une forme fondatrice du cinéma - l'expressionnisme. À travers les décors et le jeu d'acteurs, il pousse ici assez loin l'impression d'irréel qui inspirera nombre de réalisateurs dans l'histoire du cinéma moderne. Zenzile s'est donc aventuré vers un territoire nouveau qui a permis au groupe d'aborder sa musique par un versant inexploré.
Le ciné-concert "Le Cabinet du Docteur Caligari" par Zenzile a été créé dans le cadre d'une résidence au Chabada en janvier 2010. Cette création est une coproduction avec le Festival de film Premiers Plans à Angers.

Source : Promonline

Zenzile_scopitone_nantes.jpg

 

Teaser ciné-concert 

Publié dans Arts et culture

Commenter cet article