Michel Kokoreff refait la cité à l'invitation du collectif du 30:11

Publié le par CitiZen Nantes

Mise à jour du 01/10/2014

Michel Kokoreff : «Si la politique de la ville était un succès, ce serait un scoop»

Le sociologue Michel Kokoreff réfute l’analyse de Christophe Guilluy sur les cités.

Extrait : (...) "Il y a une batterie d’indicateurs qui montrent que les inégalités territoriales se sont creusées. Il y a davantage de problèmes sociaux dans les zones urbaines sensibles (ZUS). Plus de chômage aussi, en particulier chez les jeunes et les seniors, plus de précarité, une situation des femmes très difficile, bref le diagnostic est assez sombre. Sur le plan de la rénovation urbaine, il est évident que les 40 milliards d’euros dépensés ont changé la physionomie de certains quartiers, comme à Clichy-sous-Bois ou à la Duchère à Lyon. Le but de cette rénovation était de lutter contre les effets de concentration urbaine. Mais la situation sociale des gens n’a pas forcément changé et la mixité sociale ne s’est pas accrue malgré ça".

Lire la suite 16/09/2014

_________________________________________

06/05/2013

Michel Kokoreff refait la cité à l'invitation du collectif du 30:11

Vendredi 12 avril 2013 à la Maison de quartier des Dervallieres de Nantes, Michel Kokoreff, co-auteur avec Didier Lapeyronnie de « Refaire la cité », était invité par "Le collectif du 30 novembre" (1).
Le sociologue a fait un exposé, dont vous retrouverez des extraits dans les deux vidéos qui jalonnent cette présentation, en dénonçant les écarts entre nos élites et une frange des citoyens qui vivent un "profond sentiment d'exclusion politique" rythmée par des politiques publiques inadaptées et minées par "le clientélisme".

Michel Kokorreff - "Refaire la Cité" partie 1/2


Michel Kokoreff  1/2- Dervallières, Nantes. Citizen Nantes

Cette "démocratie déceptive" très largement véhiculée chez les français s'accentue proportionnellement à l'accumulation des problèmes et selon les milieux de vie. Les quartiers populaires sont en première ligne. La forte abstention, en réponse à l'absence de discours lors des dernières élections présidentielles et législatives, est un signal fort. Même si on ne vote pas beaucoup non plus dans le 16e arrondissement de Paris...

Michel Kokorreff - "Refaire la Cité" partie 2/2


Michel Kokoreff - 2/2 par Citizen Nantes

"Enfermés", les quartiers populaires vivent plus fortement "la délégitimisation des acteurs sociaux", de l'école, et, malgré une forte dépendance, de l'ensemble des institutions. En même temps que s'exerce sur eux une pression sécuritaire ; nos admnistrateurs préférant arguer de la "tranquilité publique" plutôt que d'investir plus fortement sur "la prévention".

Quant à la participation, chère à nos politiques, elle participe du "jeu de dupes" et n'est qu'un leurre. Michel Kokoreff, citant des propos d'habitants :

La participation c'est une idéologie avec laquelle il faudrait rompre. On nous l'a fait beaucoup à l'envers avec la participation.

Pour Kokoreff et son collègue Lapeyronnie, la solution réside dans la "fabrication du politique" en s'appuyant sur les "forces des quartiers". Il faut donner un pouvoir réel aux acteurs. En clair, passer d'une "citoyenneté molle" à une "démocratie conflictuelle", celle-là même que les politiques souvent évitent et contournent. Depuis le temps qu'on vous le dit. Et encore se sortir, enfin, des discriminations qui pourissent tout.

L'exposé aura aussi et surtout été le prétexte à une libération de la parole.

Prise de parole anonyme

Les échanges ont duré jusqu'à tard. Aux Dervallières, le lendemain, se murmurait que l'élue Johanna Rolland avait été contrée par le sociologue. C'est aux Dervallières déjà, lors d'une manifestation des opposants à l'aéroport, que l'adjointe avait qualifier la chose d'"anti-démocratique".

Démonstration aura été faite de l'écart  entre plusieurs mondes et du besoin d'expression politique, quitte à ce que le citoyen prenne le pas sur le politique. Rendez-vous compte.

Prise de parole Saadane

Texte, prises son et vidéo : Yves Monteil

_____________________________________________________________________________

27/03/13

« Refaire la cité »

« Cités », « banlieues », « zones urbaines sensibles »... Ces territoires que l’on ne sait plus nommer ont subi bien des transformations depuis trois décennies : paupérisation, ségrégation urbaine et ethnique, expansion des économies souterraines, durcissement des rapports avec les institutions. Les émeutes et les violences viennent régulièrement révéler les limites de l’action publique.

Ce livre propose un diagnostic fondé sur vingt ans de recherches de terrain, en même temps que des pistes pour repolitiser ce que l’on ne cesse de stigmatiser. Car, pour sortir de l’impasse, il est nécessaire d’inventer une « politique des banlieues » s’appuyant sur la force des quartiers, sur le dynamisme des acteurs, les femmes, la jeunesse.

Lutter contre le chômage et la délinquance est une nécessité ; mais l’intégration politique doit être la priorité. Il est urgent que les habitants deviennent des citoyens à part entière, c’est-à-dire des acteurs de la vie démocratique. Pour refaire les cités, il faut au préalable refaire la cité.
kokoreff.jpg

Michel Kokoreff, sociologue, est professeur à l’université de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Ses travaux portent sur les jeunes, l’usage des drogues et le militantisme dans les cités populaires. Il a notamment publié La Force des quartiers (Payot, 2003).

Didier Lapeyronnie, sociologue, est professeur à l’université Paris-Sorbonne. Spécialiste des questions urbaines, de l’immigration et du racisme, il a notamment publié Ghetto urbain (Laffont, 2008).

(1) Le collectif du 30 novembre, est né à Nantes au moment des « violences urbaines » de l'automne 2005. Il organise assez régulièrement des conférences-débats sur les thèmes de société qui concernent les habitants des quartiers populaires.

>> Voir aussi sur Citizen Nantes

Collectif 30/11 - Pape Diouf, les quotas, le foot et la diversité

Collectif 30/11 - Pape Diouf & Stéphane Beaud : "La France des couleurs dans le sport"

Publié dans Autres quartiers

Commenter cet article