Pollution atmosphérique : Les jeunes écologistes nantais crient à l'enfumage politique

Publié le par CitiZen Nantes

Pollution atmosphérique : stop à l'enfumage politique !

Il y a deux semaines Nantes étouffait sous un nuage de pollution exceptionnel. À la veille du premier conseil municipal nantais, après les élections municipales, les Jeunes Écologistes de Nantes invitent la nouvelle équipe élue, dans son ensemble, à s’engager en faveur de la qualité de l’air !

Aujourd’hui les sources de pollutions atmosphériques sont clairement identifiées : diesel, chauffage au fuel ou à bois, centrales thermiques à charbon, incinération de déchets, etc. Les conséquences le sont également : décès prématurés, ralentissement économique, pollution des monuments historiques etc. La prise de conscience de ces derniers jours doit déboucher sur des mesures concrètes sur le long terme, plutôt que sur des engagements vagues.

Parce que la qualité de l’air, la qualité de vie et la qualité de ville doivent être des enjeux majeurs de cette mandature, et pour dénoncer l’absurdité du choix imposé entre respirer et rouler au diesel, nous avons posé des masques respiratoires sur les statues d’Anne de Bretagne, d’Aristide Briand, du Général de Gaulle.

pollution-nantes.jpg

Le but ? Utiliser le mobilier urbain comme un outil d’expression libre, temporaire et grand public, afin des sensibiliser les nantais au problème de la pollution atmosphérique, afin que les élus agissent pour la santé de leurs administrés.

Les jeunes écologiste Nantes

Publié dans Tribunes Libres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article