Le Mémorial de Nantes victime du racisme républicain

Publié le par CitiZen Nantes

Mise à jour

Le mémorial de Nantes victime du racisme républicain

Dans la nuit du 17 au 18 janvier 2015, le Mémorial de l'abolition de l'esclavage a été vandalisé, agrémenté d'injures racistes envers Christiane Taubira. Ces agissements sont un héritage du racisme d'Etat institué par Jules Ferry et qui a sévit une grande partie du 20ème siècle.

Cet esprit du colonialisme était nécessaire pour faire adhérer le plus grand nombre à cette course au profit au nom des intérêts supérieurs du grand patronat... Votée par les députés en 1881 sous la houlette de Jules Ferry, cette abomination juridique ne fut abolie par l'assemblée nationale qu'en 1946...

Extrait de l'article ci-dessous

Enseigné à l'école et transmis de génération en génération par la famille, ce racisme ordinaire continue à faire des dégâts comme aujourd'hui à Nantes.

Face à cela, condamnations, pétitions et manifestations sont nécessaires, mais non suffisantes tant qu'un vrai travail de conscientisation de long terme n'aura été entrepris sur les racines républicaines du racisme.

Ce travail exige qu'on en finisse avec le négationnisme qui concerne des pans entiers de l'enseignement de l'histoire. Un négationnisme relayé par les institutions, les médias, la littérature et la culture en général. Un négationnisme d'autant plus redoutable qu'il est inconscient, de par d'ignorance entretenue par les plus hauts responsables qui, eux, savent...

"Taubira casse toi" - Photo : Presse Océan

"Taubira casse toi" - Photo : Presse Océan

Au ministère de la Justice, à Nantes comme partout ailleurs, il faut dire cette Ecole de la troisième République qui fut pour les capitaines d’industrie, un outil indispensable pour obtenir le consentement des Français au rétablissement de cet esclavage déguisé que fut le Code de l'Indigénat.

Cet esprit du colonialisme était nécessaire pour faire adhérer le plus grand nombre à cette course au profit au nom des intérêts supérieurs du grand patronat... Votée par les députés en 1881 sous la houlette de Jules Ferry, cette abomination juridique ne fut abolie par l'assemblée nationale qu'en 1946...

Aucune considération politico-économique ne doit étouffer l’enseignement d’une histoire sans fard.

L’esprit colonisé par le racisme, ne peut se décoloniser que s’il prend conscience du processus de sa colonisation.

Alain Vidal

Libérons la monnaie

Publié dans Mémorial, Racisme, Taubira, Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article