La solution pour améliorer la qualité de l'info ne peut pas être de la faire disparaître le soir sur France 2 !

Publié le par CitiZen Nantes

Le service public pense avoir trouvé LA solution pour améliorer la qualité de l’information : ne plus en faire après le JT de 20h sur sa principale chaîne. Simple, radical ! Efficace ?

Nous allons assister dans quelques jours à un abandon pur et simple d’une des principales missions de France 2 : informer. Le journalisme joue un rôle essentiel dans une société démocratique pour les libertés de conscience et d’expression. Les troubles actuels dans plusieurs pays montrent à quel point le peuple est victime d’enjeux qui le dépassent quand les médias ne sont plus à même de leur apporter des éléments pour les comprendre.

Supprimer un JT, c’est faire disparaître un espace de liberté. Supprimer celui de France 2 la nuit, c’est désobéir au cahier des charges de la chaine déposé au CSA et appauvrir l’espace de réflexion qui permet à chacun de s’approprier son destin. Nous voulons comprendre pour pouvoir agir.

5339260-l-incroyable-gabegie-qui-mine-france-television.jpg

L’information ne doit pas disparaître en soirée sur la première chaîne publique française.

Au lieu de le faire mourir à petits feux comme c'est le cas depuis quelques temps, le JT de France 2 peut être un terrain d'expérimentation, d'analyse et de prise de parole. Pourquoi ne pas prendre, par exemple, le risque de l'info citoyenne ?

Informer, c'est préparer l'avenir. Le service public ne peut vivre sans repères.

Pour les Indignés du PAF - Philippe Guihéneuf

Soumis le 04/06/2013


Pétition "Faîtes de la qualité de l'information un fer de lance du service public..."

adressée à :

Monsieur Rémy Pflimlin, Président Directeur Général de France Télévisions
Monsieur Thierry Thuillier, Directeur de l'information
Madame Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture
Monsieur Olivier Schrameck, Président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel

Faîtes de la qualité de l'information un fer de lance du service public...
D'appels en appels, de manifestes en manifestes, d'assises en assises, les citoyens, les professionnels, les syndicats, certains élus se mobilisent pour trouver une solution au problème central des médias en France: la perte de confiance du public. Le dernier rapport sur les aides à la presse n'a pas saisi la balle au bond pour se saisir d'une opportunité historique en modifiant profondément ces dernières pour les conditionner au respect de la déontologie...

Lire la suite et participer

TPWQKQniyoptxlM-556x313-noPad.jpg

Publié dans Médias et data

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article