Le combat des intermittents : "Culture en marche" à Nantes et ailleurs

Publié le par CitiZen Nantes

Mise à jour du 25/03/2014

25/03/2014 - Intermittents du spectacle : Ils s'invitent chez Johanna Rolland - Ouest France

(...) Ils sont 35 environ à attendre à l'intérieur le retour de Johanna Rolland. Mais la candidate s'est fait représenter par son n°2 Pascal Bolo, elle-même étant requise par la campagne du second tour (...) « L'ensemble de ce que nous nous serons dit sera directement transmis au Premier ministre », a-t-il promis.
Lire l'intégralité

_______________________________________

Intermittents et précaires au QG de Johanna Rolland

L'AG de Culture En Marche autour de Nantes appellait tous les intermittents et précaires à se rassembler mardi 25 mars 2014 à 17h devant le QG de campagne de la candidate PS pour la Ville de Nantes.

Nous voulons qu'elle signifie publiquement son désaccord avec le texte signé dans la nuit de vendredi par des "partenaires sociaux" non représentatifs de l'ensemble des précaires de ce pays et des intermittents en particuliers. Les conditions de la négociation sont une honte pour la démocratie représentative.

Quant à l'accord lui-même, il montre le mépris dans lequel les signataires tiennent les citoyens les plus fragiles de notre société. La candidate PS avait, par une lettre publique, apporté son soutien à la lutte des intermittents. Nous attendons d'elle, aujourd'hui, une cohérence dans son soutien.

_______________________________________

25/03/14 - A Paris, intermittents et précaires mis sur le Carreau - Médiapart

La nouvelle convention d'assurance chômage signée dans la nuit de vendredi à samedi entre le patronat et trois syndicats (CFDT, CFTC et FO) durcit le régime spécifique des intermittents du spectacle. Dimanche soir, des intermittents ainsi que d'autres précaires et chômeurs qui occupaient le Carreau du Temple, à Paris, ont été expulsés par les CRS.

precarite-intermittents-paris.jpgPhoto : Nicolas Serve

>> Article intégrale et photos
_______________________________________

24/03/2014 - Pétition : "Non à l'agrément de l'accord UNEDIC signé dans la nuit du vendredi 21 mars"

Collectif du 22 mars 2014 à Madame la ministre de la Culture et Monsieur le ministre du Travail

Extrait : Vous ne pouvez réitérer les politiques néfastes de 2003

Vous le savez bien, l'accord relatif à l'indemnisation du chômage des salariés intermittents du spectacle signé dans la nuit du 22 mars est inique et inacceptable. Il ne tient aucun compte des propositions concrètes longuement élaborées au sein du Comité de suivi, aussi bien par certains syndicats de salariés que par la Coordination des Intermittents et précaires, alors que celles-ci auraient permis d'assurer des conditions d'existence dignes à des dizaines de milliers de salariés sans pour autant peser sur le coût de cette prise en charge. Le travail des parlementaires, députés et sénateurs, a été, lui aussi, jeté au panier.

Lire l'intégralité + pétition

_______________________________________

"Culture en marche" à Nantes - Mercredi 12 mars

Mercredi  12 mars  2014 à Nantes. Devant l'opéra,  place Graslin à 17h30 pour "la marche pour la culture"  qui finira son parcours aux Nefs sur l'île de Nantes, là où à été  installé le Chapiteau pour la culture (du 19 février au 23 mars) avec des débats, spectacles et rencontres. La culture est un sujet qui  nous concerne tous...
"Culture en marche" à Nantes par Orlanda Ribeiro - Citizen Nantes

_______________________________________

20/03/2014 - Journée de mobilisation le 20 mars à Nantes

Dernier jour de négociations sur l'assurance chômage. Au programme

Nous réclamons le droit à une protection sociale juste et solidaire ! Nos propositions sont désormais reconnues, et le résultat de l’étude Pilmis-Grégoire* démontre qu’un régime de l’intermittence alternatif et solidaire est possible. Faisons reculer le MEDEF ! Pour le faire, il faut que nous soyons nombreux !

* Lire le rapport public (pdf) remis au SYNDEAC Février2014 - Olivier Pilmis (CSO) Mathieu Grégoire (CURAPP)

_______________________________________

13/03/2014 - Les intermittents du spectacle pointent au MEDEF
Une délégation d’artistes et techniciens du spectacle s’est rendue cet après-midi au siège régional du Medef à Nantes.
Ils y ont remis officiellement un exemplaire du rapport Pilmis-Gregoire qui modélise les propositions alternatives du Comité de suivi des négociations à l’Unedic.
Le mouvement Culture en Marche (qui a débuté il y a un mois à Nantes et dans la France entière) entend défendre non seulement l’art et la culture, mais aussi le régime d’assurance chômage des Intermittents du spectacle.
« Il nous a semblé important, précise Marthe Gauducheau, pour l’occasion porte-parole du mouvement, « que les représentants du Medef prennent localement la mesure de leur politique nationale. Et du fait que leurs prises de positions extrêmes sont à même non seulement de mettre à mal tout un pan de l’économie, mais surtout de précariser encore d’avantage des salariés à l’emploi discontinu déjà fragiles».
Rappelons côté bénéfices, que le secteur culturel pèse 7 plus lourd dans le PIB que l’industrie automobile.
Communiqué de presse 

_______________________________________

13/03/2014 - Débat au Medef sur le pas de la porte - Kalzadud

A écouter sur Kalzadud débat au Medef entre la "Culture en marche" et les représentants du Medef 44 et de la Région sur le pas de leur porte,  avec en fond une jeune fille fort énervée voulant sortir du Medef à tout prix et tout de suite s’il vous plait.

kalzadud-culture-medef.JPG

_______________________________________

13/03/2014 - Soirée débat avec Mathieu Grégoire, sociologue

A écouter sur Kalzadud, la soirée débat avec Mathieu Grégoire, sociologue, le 7 mars 2014 sous le chapiteau de Culture en Lutte à Nantes.

intermittents_kalzadud.jpg

_______________________________________

11/03/2014

"Licenciés de chez Renaud joueront sous le chapiteau de Culture en Marche, aux Nefs à Nantes ce jeudi 13 mars à 18h. Venez les (re)découvrir, vous tenir informé et soutenir la Culture avec ceux qui luttent pour la faire vivre."

licencies-de-chez-renaud.jpg

"Licenciés de chez Renaud"

Trio de reprises de Renaud. 2,5 voix et 2 guitares, un banjo, voire une mandoline et des percus !

 Au départ deux garçons dans l'vent.

Hougron et Bouvron.
Ils ont en commun leur voix, leur guitare, leur coiffure dans l'vent aussi et un goût immodéré pour les chansons de Renaud qui les ont aidés à devenir de grandes personnes.
Thomelet arrive dès octobre 2012 pour habiller et habiter le projet de Bouvron et l'idée de Hougron...
Un band de reprises à eux tout seuls. Une gouaillerie de portraits tantôt fidèles, tantôt décalés.

Texte et photo : Page Facebook"Licenciés de chez Renaud"

_______________________________________

Programmation "Chapiteau Culture en marche" du 5 au 9 mars 2014

programmation_chapiteau_culture_5au9_03-3.jpg programmation_chapiteau_culture_5au9_03-1.jpg programmation chapiteau culture 5au9 03-2

_______________________________________

04/03/2014 - "Culture en marche" - AG des intermittents

"Chapiteau Culture en marche" - AG des intermittents 04/03/2014 par Orlanda Ribeiro

_______________________________________

"Les heures sup" - Théâtre musical

"Ah, ah ! Le boulot, les métiers, l'emploi, le turbin, le taff... spectacle doucement dingo !"

Jeudi 6 mars à 20h30 par la Caravane Compagnie, sous le Chapiteau (60mn)
chapiteau-spectacle-musical_nantes.jpg

_______________________________________

Appel à Mobilisation-Action le jeudi 6 mars

Suite à l'Assemblée Générale du 4 mars, il a été décidé d'une action pour le jeudi 6 mars à 10h. Sont invités à se retrouver tous les salariés permanents et intermittents, tous les indépendants et précaires de la culture et de l'art, tous les responsables de lieux culturels.  Rendez-vous est donné au chapiteau « Culture en Marche », en vue d'une action revendicatrice. 

_______________________________________

02/03/2014 - Les intermittents expliqués à mon voisin de métro, ou de bus - Par Philippe-Ahmed Braschi

_______________________________________

28/02/2014 - Premier recul du Medef face à la très forte mobilisation à Paris en régions ! - CGT-Spectacle

Pour autant le patronat ne renonce pas à réduire les droits des chômeurs comme des salariés intermittents ...

Les 22 manifestations du 27 février dans toute la France ont réuni plus de 15 000 personnes dont plus de 7000 professionnels du spectacle à Paris, rejoints par des salariés de l’intérim et d’autres secteurs !
Devant la très forte mobilisation, la délégation patronale (Medef-Cgpme-Upa) a été contrainte de reculer et de retirer son texte. Elle a annoncé qu’elle présenterait un nouveau projet pour l’ultime négociation du 13 mars prochain.

Pourtant, le Medef et Cie ne renoncent pas à introduire des droits modulables selon le taux de chômage ou à mettre en œuvre des droits rechargeable très fortement minorés. Concernant les annexes 8 et 10 applicables aux intermittents du spectacle, le Medef a retiré son projet d’alignement sur le régime général et de financement par l’Etat, mais il maintient l’idée d’une prochaine négociation dans « laquelle il faudrait définir le rôle de l’Etat... ».

Pour assurer la pérennité du régime spécifique, nous devons imposer une discussion sur la base de nos propositions élaborées depuis de nombreuses années et validées par les parlementaires du comité de suivi: une annexe unique pour les artistes et les techniciens, 507 heures sur 12 mois pour ouvrir 12 mois d’indemnisation avec une date anniversaire préfixe, un nouveau mode de calcul plus mutualiste...

Rappelons que nos annexes ne constituent pas une subvention à la culture mais un régime de protection sociale relevant de la solidarité interprofessionnelle pour des salariés qui cotisent et connaissent une forte précarité.
L’Etat a un autre rôle à jouer, celui de garantir le service public de la Culture, déjà fortement mis à mal par l’austérité budgétaire, avec les conséquences sur l’emploi et l’accroissement des difficultés pour nombre de professionnel-le-s à vivre de leurs métiers.

Ce premier recul du patronat est à mettre à l’actif de notre mobilisation. Cependant, si nous l’avons fait vaciller le 27 février, nous devons toutes et tous rester mobilisé-e-s pour le faire reculer définitivement et le contraindre à discuter de nos propositions. Ensemble, dans l’unité des professionnels du spectacle, dans le rassemblement le plus large avec tous les salarié-e-s et les privé-e-s d’emploi, amplifions la mobilisation !

_______________________________________

19/02/2014 - Guillaume Meurice : "L'intermittent c'est de l'argent"

Guillaume Meurice : "L'intermittent c'est de l'argent - France Inter 19/02/2014

_______________________________________

18/02/2014 - Le déficit des annexes 8 et 10 des intermittents du spectacle n'existe pas
Un cinétract de la coordination des intermittents et précaires d'Ile-de-France

Vidéo :  Le déficit des annexes 8 et 10 des intermittents du spectacle n'existe pas  

 Cela fait 10 ans déjà, en 2003, qu'une réforme de l'assurance-chômage des intermittents du spectacle a été décidée pour répondre à un prétendu déficit. Une nouvelle réforme s'annonce en 2013 et l'argument du déficit ressort... Or ce déficit n'existe pas ! Démonstration. Les sources officielles de ces données sont disponibles ici.

_______________________________________

14/02/2014 - 22h25

Occupation de la mairie de Nantes 3/3

L'art est une arme de construction massive.  Jacques Livchine

Après l'occupation de la Mairie de Nantes ce midi, le PS a accordé une entrevue aux manifestant-e-s. C'est Pascal Bolo, vice-president de nantes métropole et adjoint aux finances de la ville de nantes, qui a été chargé de recevoir le groupe complet pour leur donner connaissance d'une lettre de soutien de Johanna Rolland au régime des inttermittent-e-s. Il a aussi du écouter les prises de paroles et répondre à certains points... enfin, quand il ne se disait pas incompétent !


En déplaçant la manifestation depuis la Mairie vers le siège de la candidate PS, le parti signifie entériner la notion d'enjeux culturel dans la campagne électorale, et donc rechercher des voix, façon donnant-donnant, pour le prochain mandat. C'est aussi le jeu des syndicats : faire pression lors de cette période est le plus sûr moyen de se faire entendre. Stratégiquement cela se comprend... pour celles et ceux qui voient les stratégies. Reste à savoir qui donne quoi, comment; et qui accepte quoi, au nom de qui, aussi.
Lire la suite sur Indymédia

A suivre

Les Nefs et vraisemblablement Trempolino serviraient de solution de repli à la place du chapiteau initialement prévu en attendant son éventuel montage. 

- Commission animations et interventions culturelles samedi 15/02 à 15h30 au Cercle Rouge.
- AG ouverte et apéritive samedi 15/02 à 17h aux Nefs sur l'Ile de Nantes

____________________________________________________

Lettre de soutien de Johanna Rolland

communique_rolland_culture-Nantes.jpgCliquez pour agrandir

____________________________________________________

14/02/2014 - 14h20
Occupation de la mairie de Nantes 2/3

Depuis 12h30 les salarié-e-s, chomeur-euse-s et precaires de la Culture occupent la Mairie de Nantes.
Il-le-s appellent à être rejoints par tou-te-s pour un maximum de soutien : contre la casse des droits sociaux par le Medef qui ne s'en prend pas qu'à l'intermittence, soit dit en passant...

Après l'Assemblée Générale à 11h30 au Lieu Unique de Nantes, les professionnels du spectacle ont décidé d'occuper la mairie jusqu'à un rendez-vous immédiat :
La mairie de Nantes est revenue sur ses engagements et bloque le montage du chapiteau "Culture en marche" qui devait accueillir la Lutte des professionnel-le-s du spectacle vivant et de l'audiovisuel de Loire Atlantique et leurs organisations, ainsi que permettre le témoignage d'autres luttes sur Nantes.

Lire la suite sur Indymédia

occupation-mairie-nantes.jpgTexte et photo : Indymédia Nantes

____________________________________________________

14/02/2014 - 13h26

Occupation de la mairie de Nantes 1/3

"Occupation de la mairie contre la casse des droits par le Medef et pour le montage du chapiteau des luttes. Soutien nécessaire !"

Source :

____________________________________________________

13/02/2014

Dernière minute : La mairie nous "fait un petit dans le dos" et bloque le montage du chapiteau !

Assemblée Générale ce vendredi 14 février à 11h30 au Lieu Unique de Nantes.
Et aussi : Le MEDEF tente le coup de la suppression des annexes et le Ministère de la culture, occupé par les professionnels parisiens, essaie de gagner du temps.

Source : Groupe Fb

chapiteau-culture-marche-nantes.jpg

____________________________________________________

13/02/2014

Martine Ritz (CGT Spectacle) sur Télénantes

Quelle place pour les questions culturelles dans la campagne des élections municipales ? Comment mieux répartir les subventions aux acteurs nantais de la culture ? Jean-Michel Nagat aborde ces questions avec Martine Ritz, membre de la CGT spectacle et représentante du mouvement "Je marche pour la culture", qui dénonce la baisse des budgets d'Etat consacrés à la culture.

Martine Ritz (CGT spectacle) sur Télénantes

____________________________________________________

13/02/2014

Urgent ! - Assemblée Générale, samedi 15 février aux Nefs à 17h

Pendant que nous marchions lundi pour la culture, le MEDEF préparait son offensive contre l'assurance chômage !
Pendant que nous plantons les pinces du chapiteau « Culture en marche », aux Nefs, sur l’Île de Nantes, le MEDEF s'en prend violemment aux droits des demandeurs d’emploi !

En effet, ce matin, le patronat envoyait une « proposition de document-cadre pour l’accord national interprofessionnel relatif à l’indemnisation chômage ». Dans ce document, le MEDEF utilise le ressors d'une « équité à rétablir entre les demandeurs d'emploi » :

- pour les intermittents, il s'agirait d'aligner le régime des annexes 8 et 10 sur le régime de droit commun « rénové » (mise en œuvre de droits «rechargeables ») c'est-à-dire ni plus ni moins la suppression des annexes 8 et 10 !
- il s'agirait aussi en parallèle de renvoyer à l’État la responsabilité de prendre en charge le régime spécifique des professionnels du spectacle.... s'il le juge nécessaire.

Une riposte très rapide est donc indispensable !

Source Fb

____________________________________________________

10/02/2014

3000 manifestants en France

Le lundi 10 février, les marches pour la Culture ont réuni plus de 3000 manifestants dans différentes villes :1500 à Paris, 250 à Nantes,  250 à Rennes,  200 à Lyon, 200 à Bordeaux, 150 à Montpellier, 150 à Lille, 100 à Metz, 100 à Marseille… Les marcheurs ont à cette occasion réaffirmé avec force que la Culture doit redevenir un enjeu pour le gouvernement, une ambition au service de tous les publics !

Source Fb

____________________________________________________

Ils marchent pour la culture à Nantes - Ouest-France


300 personnes marchent pour la culture par OuestFranceFR - 10/02/2014

____________________________________________________

03/02/2014

" Je marche pour la Culture "

A Nantes  :  Lundi 10 février 2014 - Départ de l’Opéra à 17h30 > Direction l’Île de Nantes avec un chapiteau mis en place comme lieu de débats.

J’aime l’art, j’aime la Culture.

Je suis artiste interprète, je suis technicienne.

Je suis archéologue, bibliothécaire.

Je suis metteur en scène, réalisatrice.

Je suis auteur, compositrice.

Je suis photographe, plasticienne. 

Je suis journaliste.

Je suis animatrice.

Je suis personnel administratif ou d’accueil.

Je travaille au ministère de la Culture ou dans son champ.

Je plonge dans les archives, je suis enseignant, je suis étudiant.

Je suis professionnel-le : je travaille pour vous toutes et tous.

Nos métiers nous amènent à exercer nos professions dans les secteurs de la Culture et de l’information au service du plus grand nombre.

Je suis spectateur, je suis spectatrice.

Je suis une citoyenne, un citoyen, un usager, une habitante, un habitant : je n’imagine pas un monde sans Culture.

Parce que nous défendons l'accès pour toutes et tous à la Culture, droit Constitutionnel.

Parce que depuis les Lumières la Culture a été le ferment de la liberté, de l'égalité et de la fraternité.

Parce que l’État est le garant de la démocratie culturelle.

Parce que la Culture est créatrice de richesses individuelles, collectives mais aussi économiques.

Parce que depuis des années la marchandisation de la Culture, la baisse des budgets mettent à mal ce droit et la liberté de création.

Parce que depuis quelques mois des lois adoptées par le Parlement ont détricoté ces biens communs en visant à déléguer ces compétences de l'Etat, au risque de faire disparaître les directions régionales des affaires culturelles.

Parce qu’il s’agit d’une rupture de l'équité entre territoires et de la solidarité.

Parce qu’il ne s’agit plus de la décentralisation, que nous avons toujours promue.

 Alors je marche à Toulouse, Bordeaux.

Tu marches à Paris.

Elle marche à Lyon.

Il marche à Metz.

Nous marchons à Rennes, Nantes.

Vous marchez à Montpellier.

Ils marchent à Lille.

Je marche pour que tous les élu-e-s prennent conscience de l’importance de l’art et de la Culture pour notre société.

Je marche pour les mots oubliés de François Hollande en 2012 : « La Culture n’est pas un luxe dont on peut se débarrasser en période de disette… La Culture c’est l’avenir… »

Je marche afin qu’une ambition s’exprime pour la Culture.

Je marche pour lutter contre les inégalités culturelles et pour la liberté d’expression.

Je marche parce que j’aime mon métier.

Je marche pour la démocratie et la diversité culturelles, je marche pour la cohésion sociale.

Je marche parce que j’aime la Culture à proximité de chez moi, je marche pour la culture sur mon lieu de travail.

Je marche parce que la Culture enrichit et nourrit mon quotidien.

Je marche parce que je revendique un régime juste et mutualiste pour les salariés intermittents du spectacle à l’occasion de la négociation assurance chômage. 

Nous marchons parce que la Culture est un droit, notre droit à toutes et tous.

Nous marchons toutes et tous parce que nous aimons la Culture, tout simplement. 

>> Page facebook >> Signez la pétition 

>> Premiers signataires :

CGT SPECTACLE / Fédération du spectacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action culturelle et ses syndicats d’artistes et de techniciens

CGT CULTURE / Syndicat CGT des personnels des affaires culturelles

SNJ CGT / le Syndicat national des journalistes CGT

SYNDEAC / Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles

PROFEDIM / Syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles, diffuseurs indépendants de musique

CIPAC / Fédération des professionnels de l’art contemporain

CPDO / Chambre professionnelle des directions d’opéras

SYNOLYR / Syndicat national des orchestres et des théâtres lyriques

SCC / Syndicat du Cirque de Création

CFE-CGC Spectacle - Pôle fédéral CGC spectacle et action culturelle et ses syndicats (SNACOPVA CFE-CGC, SNAPS CFE-CGC, SNCAMTC)

SNSP : Syndicat national des scènes publiques ;

SMA : Syndicat national des Musiques Actuelles ;

F3C-CFDT : Fédération CFDT de la communication, du conseil et de la culture et ses syndicats (Syndicat culture CFDT et le SNAPAC) ;

SYNAVI : Syndicat National des Arts Vivants,

FASAP-FO : La Fédération des syndicats des arts des spectacles, de l’audiovisuel, de la presse, de la communication et du multimédia FO
nantes_je-marche-pour-la-culture.jpg

Publié dans Arts et culture

Commenter cet article