Humeur nantaise. Sur l'aménagement

Publié le par CitiZen Nantes

Nantes - 15/09/2013

Qu'ils aillent tous se faire foutre.

Aménageurs du territoire à la mélancolie légère. Rois du parking de malheur et autres amendes amères, je vous maudis.

Vassaux de Vinci et chantres de la désuétude, à votre emprise j'oppose tout ce que je peux de la vie.

Nantes, "la belle endormie" est devenue un vaste ennui. Quand je marche dans la ville, rien ne bat d'autre que les plans d'une maquette sous mes pas.

Vous tous, dépeceurs de marges, ascètes de la culture, qui des "50 otages" aux jardins de l'hotel de ville, entretenez la mort ; je vous oppose l'amour informel, le hacking citoyen.

Au nom de votre entre-soi, j'oppose encore l'ambition harmonieuse d'un conte urbain si doux. 

nantes buren nuit

Brian Perros - Texte et photo

Publié dans Tribunes Libres

Commenter cet article