Grand stade OL-Land, syndrome de notre société

Publié le par CitiZen Nantes

A propos du documentaire Corrompu(e)(s) autour de la construction du Grand Stade de football à Lyon, le réalisateur Marc Chinal fait le point sur l'accusation portée sur son travail qui serait à charge.

Teaser de Corrompu(e)(s) - Grand stade OL-Land, syndrome de notre société

Voici le teaser du dernier documentaire en date réalisé par lyonvideos.fr. "Corrompu(e)(s), Grand Stade OL-land syndrome de notre société". Vous connaissez "Notre dame des landes" ? A Lyon, on a pire...

Est-ce un documentaire à charge ?

Vive la liberté de la presse !

(qu'elle se taise volontaire pour protéger ses intérêts commerciaux (publicitaires : liés au foot, aux voitures ou à l'immobilier), ou qu'elle s'amuse à jouer sur la sémantique).

Mais une expression qui ressort (souvent en copier/coller dans différents articles) me semble abusive :

ce documentaire serait "à charge".

Tout d'abord, il y a un abus de langage car ceci n'est pas un procès mais un documentaire.

Ensuite, est-ce que le documentaire est "neutre" ?

Et là se pose la question : "doit-on montrer la réalité ?"

Car lorsque des politiciens tiennent des propos aberrants en public, que doit-on faire ? Les cacher au reste du public ?

J'ai choisi de les montrer et évidemment, ces politiciens passent pour des ... pour ce qu'ils sont.

Mais est-ce ma faute s'ils tiennent de tels propos ?

Les ai-je forcés à tenir de tels propos ?

Ai-je utilisé la ruse pour obtenir de tels propos ?

Non, ils montrent juste leur vrai visage.

Dois-je alors leur faire commenter leurs commentaires ?

Et quand le ping-pong doit-il s'arrêter ? Si un côté à le droit de commenter ses commentaires, l'autre doit aussi pouvoir le faire ! Et c'est sans fin !

lyon_ol-land.jpg

Sans oublier que les mensonges habituels sont déjà relayés abondamment par une certaine presse. Il est donc inutile de les laisser répéter deux fois leur point de vue qui est déjà connu du grand public : "le projet est formidable !"

Et il est également inutile de vous précisez qu'avoir un rendez-vous avec "les grands de ce monde" est chose impossible pour des "empêcheurs de tourner en rond".

Enfin, c'est la même presse qui utilise le terme "à charge" et parallèlement ne m'interviewe pas, n'a absolument pas besoin d'avoir mon avis. Ne font-ils pas, eux, un travail "à charge" ?

La réalité est donc simple : ce documentaire se veut pédagogique, expliquer une affaire complexe qui nous concerne tous. Et cette modeste "mise en lumière" étant gênante pour certains, leur réponse est de "salir" en ne parlant surtout pas du fond.

Quoi qu'il en soit, j'ai donné la parole aux principaux protagonistes et ce n'est pas de ma responsabilité si certains passent pour ce qu'ils sont.

Marc Chinal - Le réalisateur

Source : editions-rjtp.com

>> Voir le documentaire en intégralité (52mn)

Publié dans France & Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article