Dossier Assises du Journalisme : Interview du fondateur, Jérôme Bouvier

Publié le par CitiZen Nantes

 

 

Que sont les Assises ? Quelles subventions ?  Vous le savez, j'ai déjà abordé ces questions dans mon premier article, le teasing qui date déjà de plus d'une semaine Citizen Nantes s'exporte aux Assises du journalisme à Poitiers. Mais, là, j'étais sur place, j'étais présent, gonzo subjectif avec sa FLIP à l'épaule, prêt à tout pour le scoop ! Donc je vous ai ramené de l'info exclusive sur le fondateur. 

Interview de Jérôme Bouvier, fondateur des Assises

Entre deux rendez vous et 4 réunions, j'ai réussi à avoir quelques mots de Jérôme Bouvier, fondateur des Assises, déjà interviewé pour Citizen Nantes ici , j'ai d'ailleurs récupéré la photo.

bouvier-nantes.jpg

M (moi ou me) : Les Assises, organisée par qui ? 

Jérôme Bouvier, fondateur des Assises : J'ai été journaliste pendant 7 ans dans la Presse écrite et j'ai ensuite travaillé à RFI, France 5 et enfin, Radio France où je suis aujourd'hui médiateur. En 2005, avec sept autres journalistes, j'ai fondé l'association Journalisme et citoyenneté pour répondre à la crise de confiance envers les médias. Nous avons créé un moment de rassemblement annuel, les Assises Internationales du Journalisme, qui se tient chaque année en région, pour ne pas être cantonné à Paris.

Son but est de réfléchir à notre métier en associant journalistes et citoyens.
M : Qu'est ce qu'apporte le Prix des Assises Internationales du Journalisme ?

J.Bouvier : 0 euros, et un bibelot

M : La reconnaissance des pairs, aussi ?

J.Bouvier : Oui, la reconnaissance des pairs, ce Prix permet aussi de présenter des ouvrages qui n'ont que peu de succès public, de les faire découvrir aux journalistes afin qu'eux mêmes en parlent au public.

M : En termes de subventions, qui vous finance ?

J. Bouvier : Nous recevons 150 000 euros surtout des collectivités territoriales, plus des subventions issus du Ministre de la Culture et d'organismes privés comme Audiens. Le gros de nos subventions, viennent des collectivités territoriales. Nous n'avons pas de trésorerie, on fonctionne uniquement sur des subventions. Chaque année, il faut retrouver les moyens pour organiser les Assises. C'est un défi mais nous ne savons jamais si les Assises seront renouvelées ou pas

M. Merci Monsieur Bouvier, et j'espère bien qu'un jour, les Assises se passeront à Nantes !

Interview réalisée par Pierre Magnien, @Undergonzo

>> Piocher dans la revue de Presse officielle des Assises                            

>> Pour un complément d'information : allez voir mes camarades du   Bondy Blog :http://yhoo.it/rrT2gPetl'IUT de Cannes avec des articles sur la plupart des ateliers et débats.

>> Pour voir des vidéos : la chaîne Youtube du Club de la Presse Val de Loire 

 

 

Publié dans Médias et data

Commenter cet article