La Disco Soupe nantaise fête ses deux ans

Publié le par CitiZen Nantes

Mise à jour

28/03/2015 - La Disco Soupe nantaise fête ses deux ans à l'AlterCafé

Après 23 "discosoupe", c'était le "Retour de la vengeance du Radiversaire" avec pour la partie musicale DJ Jack Herer
2 ans de la Disco Soupe nantaise

2 ans de la Disco Soupe nantaise

La Disco Soupe, c'est mettre la main à la patate pour concocter de délicieuses soupes, chaudes, festives et funky - et tout ce qu'on peut faire de bon avec des fruits et légumes peut-être un peu cabossés mais parfaitement consommables !...

Disco Soupe nantaise

Photo : Disco Soupe nantaise

Photo : Disco Soupe nantaise

01/03/2013 - Première Disco Soupe nantaise

Partie musicale assurée par Alan D. DJ + Mentality avec le TK2 Crew

C'est combien ? C'est gratuit !
C'est pourquoi ? Sensibiliser au gaspillage alimentaire. Passer un moment convivial et festif. Et évidemment, manger des trucs super bons.
Une seule condition : ramener sa bonne humeur et son plus bel épluche légumes !

Disco Soupe nantaise

Vidéo 1ère Disco Soupe

Un grand moment de joie collective avec la préparation de délicieuses soupes et salades à partir de légumes et fruits invendus et déclassés. Par Orlanda Ribeiro, Citizen Nantes

Compléments

21/10/2013 - A Nantes, championne du "greenwashing", le banquet écolo a été vampirisé par une multinationale (Reporterre)

... Associée à Tristam Stuart, initiateur des banquets des 5000 dans le monde, Maude Frachon, de l’association Disco Soupe, tempère :

A Trafalgar Square, Sodexo a pris l’organisation au dépourvu en arrivant avec casquettes et T Shirt siglés. Pour Tristam Stuart comme pour nous, il est hors de question de recevoir des fonds privés. Je me suis battue, avec Tristam Stuart, pour que le banquet des 5000 ne soit pas financé par Sodexo, qui a finalement fait son don à Ecocity. Un contrat a même été signé entre Ecocity et Sodexo pour que l’argent qu’on doit recevoir d’Ecocity provienne explicitement de la part de fonds publics, pas de l’apport de Sodexo. Sinon, on aurait annulé. Sodexo voulait son logo sur la tenue des bénévoles, mais c’est l’équipe d’Ecocity qui n’a pas compris notre exigence de "no logo".

Extrait de Reporterre

Publié dans Nantes, Alternatives

Commenter cet article