Participez au faux journal "Breil Océan 2035"

Publié le par CitiZen Nantes

Mise à jour du 17/11/2014

Mise en page en cours avec la participation de jeunes (classe de 5e) du collège du Breil à Nantes et des jeunes de Rufisque au Sénégal. En partenariat avec Echos2Rues (Sénégal)).

________________________

02/06/2014

Le projet

Citizen Nantes propose aux habitants, associations, acteurs du quartier du Breil (et au-delà) le détournement du quotidien « Presse Océan » avec la réalisation d'un faux journal : « Breil Océan ».

Le thème de ce pastiche est celui de l’anticipation de ce que seront les quartiers, Nantes, le monde, nos rapports sociaux en 2035...

Le projet est réalisé en partenariat avec deux groupes de jeunes constitués en France et au Sénégal (Rufisque).

"Breil Océan" est réalisé par des jeunes rédacteurs de ces deux pays. Le projet est plus largement ouvert à tout contributeur souhaitant participer.


Vous aussi, participez en anticipant l'actualité d'un jour en 2035 en 5 étapes :

1 - Commencez par télécharger la maquette (pdf)

breil-ocean-nantes.jpg


2- Choississez votre type d’article

_________________________________________________________________
Article long = 2 000 - 2 500 signes 
_________________________________________________________________

Article moyen = 1 000 - 1 500 signes
_________________________________________________________________

Interview = 3 000 signes
_________________________________________________________________

Brève = 200 à 500 signes

 

3 - Choisissez votre rubrique

_________________________________________________________________
Double page 

L’événement / Le dossier / Le fait du jour  

>> Article long + moyen + brève

_________________________________________________________________

Vous et Nous

Hommage / Livre / Société / Environnement / Carte-blanche / Economie / Tribune-libre / Rencontre   
_________________________________________________________________

Loire-Atlantique - Nantes Actualité

Politique / Société / Fait-divers / Agriculture / Emploi / Santé / Education / Initiative / Justice / Social / Économie / Événement / Transports / Projets / Entreprises / Sécurité / Média / Industrie / Patrimoine / Numérique / Culture / Urbanisme Environnement / Tourisme  / Education / Commerce / Solidarité 
_________________________________________________________________

Nantes 

Gazette / Quartiers
_________________________________________________________________

France Monde

France / Dakar / Rufisque / Afrique
_________________________________________________________________

Sports

Tous les sports
_________________________________________________________________

Détente

Cinéma / Musique / Théâtre / Livre / MP3 / Fiction / Mode / Télévision / Documentaire / Film / Dessin-animé / Téléréalité / Concert / Festival / Humour / Jeu
_________________________________________________________________

Portrait
_________________________________________________________________

Brèves

A savoir / En Bref / A noter / Vu en ville / Les gens / Zoom / En chiffres

 

4 - Comptez le nombre de signes ?
Chaque article ou brève est composé de mots formés par des lettres ou signes. Pour vérifier combien de signes on utilise, il faut dans votre logiciel de traitement de texte (ex. Word) sélectionner le texte, apuis  dans « outils » et « statistiques » relever le nombre de signes qui s’affiche dans « Caractères (espaces non compris) »


5 - Envoyez votre contribution à Citizen Nantes : ctz.nantes@gmail.com 

 

Quelques conseils fondamentaux

Choisir le contenu central de son article et l'angle : Choisir l'angle d'un article, c'est sélectionner les informations que vous allez retenir. Car vous ne pouvez pas tout dire sur un même sujet. Et un même sujet peut être traité selon plusieurs angles qui donneront chacun un article.


Sélectionner et hiérarchiser les informations 

Le contenu de l’article : Ne pas oublier des informations essentielles.

Le style journalistique :  Contrairement au style littéraire, il fait ressortir immédiatement l'essentiel. Dés le début de l'article, il faut pouvoir répondre à quatre questions :

Qui ? : Faire connaître la personne dont on va parler ou que l'on a interrogée (le nom, l'âge, la situation professionnelle ou autre information en lien avec le contenu).

Quoi ? : Qu'est ce qui se passe? De quoi va-t-on entretenir le lecteur? Quel est le sujet de l'article?

Quand ? Et Où ? : Le temps et le lieu sont des données fondamentales, à ne jamais oublier

La suite des paragraphes développe en ordre décroissant d'importance la réponse aux questions : Comment ? Pourquoi ? ou Pour quoi ? (ce que l'on appelle dans les pays anglosaxons la règle des 5W : Who ? What ? When ? Where ? Why ?)

C'est une construction en pyramide inversée, en ordre décroissant d'importance.

 

Rédiger l'article : Attention aux choix des mots (concrets, imagés, précis, vivants). Proscrire les sigles ou les expliciter. Pas de mots trop scientifiques ou en donner le sens. Utiliser un style direct, le présent, le passé composé.

 

Soigner l'habillage du texte : C'est transformer le texte en véritable article de presse. Les articles journalistiques sont conçus en fonction de règles précises qui vont en faciliter l'écriture.

 

Le titre : C'est lui qui va donner envie de lire l'article. Il peut être informatif ou incitatif. Le titre informatif donne une information précise. En le lisant, on apprend quelque chose. Il répond aux questions Qui et Quoi.

Ex. : « Expulsion des sans papiers à Paris ».

Le titre incitatif : Son objectif n'est pas de donner l'information principale de l'article, mais son sens général, en étant suffisamment accrocheur pour inciter à la lecture.

Ex. :

« Comment on vous espionne » : personnaliser pour susciter l'intérêt du lecteur.

« La ruée vers l'eau » : on utilise une expression courante ou le titre d'une oeuvre en la détournant.

 

Le chapeau (ou chapô) : « Il doit coiffer l'article sans lui faire d'ombre » (Y. Agnés, manuel du journalisme), c'est à dire qu'il complète le titre, résume l'essentiel de l'information et donne envie de lire le reste.

 

L'attaque : C'est la première phrase de l'article proprement dit. C'est une phrase bien travaillée ou une citation. Elle doit être originale, brève, rythmée : c'est fait pour accrocher le lecteur.

 

Les intertitres : Placés à intervalle régulier (toutes les 20 ou 30 lignes), ils sont faits pour relancer le lecteur.Ce sont quelques mots le plus souvent tirés du texte et imprimés en gras.

 

La chute : C'est la dernière phrase de l'article souvent courte et travaillée. Elle peut ouvrir sur d'autres perspectives que celle de l'angle retenu. Elle est importante car c'est elle qui laissera une impression au lecteur.

 

Les visuels dans l’article : Pour aérer une page, il est important de recourir à ce que l'on appelle les visuels : photos, infographies, tableaux, dessins, selon les cas. Attention ! Ils ne sont pas là pour faire beau, mais pour enrichir ou préciser l'article. Ils doivent contenir de l'information. Penser à indiquer l'auteur du visuel ou à indiquer sa source. Une photo comme un tableau ou une infographiedoit être accompagné d'une légende. Il ne s'agit pas de décrire ce que tout le monde voit, mais de donner des informations supplémentaires et compléter le contenu de l'article.

_______________________________________________________________

05/01/2013

Breil Océan

L’initiative de Breil Océan s’inspire de la démarche entreprise en 2007 par Ressources Urbaines qui « à la demande de la Direction Départementale Jeunesse et Sports de Seine-Saint-Denis, avec des membres du Comité Départemental de la Jeunesse, a animé des ateliers d’écriture et de mise en page ayant pour objectif d’imiter huit pages du quotidien de référence français : Le Monde.

(…) Cette expérience de collaboration entre une agence de presse spécialisée, des institutions, un groupe de jeunes rédacteurs de banlieue et un organe de presse aussi prestigieux, est inédite ».
le-monde-du-93.jpg

  La Une de « Le Monde du 93 ». L'exemplaire est téléchargeable ici

Pastiche, caricature ou parodie

Le procédé utilisé pour la réalisation de « Breil Océan » s’apparente à plusieurs styles même s’il s’agit avant tout d’un pastiche.
La parodie : Elle se définie comme toute œuvre à visée ludique ou moqueuse tirée d'une œuvre précédente. Selon la jurisprudence, l’exception de parodie suppose que la parodie ait pour effet de provoquer le rire et d’imiter le style de l'auteur dans un but de raillerie ou d’hommage.
La caricature : Elle est l'œuvre moqueuse qui exacerbe les traits les moins harmonieux d'un sujet pour aboutir à sa déformation.
Le pastiche : Il est une imitation du style d'un auteur, d'un artiste, d'un genre ou d'une école qui ne vise ni le plagiat ni la parodie ni la caricature. Il remplit les fonctions de mémoire ou d'hommage sous un ton humoristique. 

Que dit la loi ?

Même si nous avons pris soin de prévenir Presse Océan l’article L122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle stipule qu’ « Au nom de la liberté d'expression et de la création artistique la loi autorise la parodie, le pastiche ou la caricature, à condition de respecter la loi du genre ».

« La loi du genre suppose en outre pour ces trois œuvres (parodie, caricature, pastiche) qu'elles :

- poursuivent un but humoristique - soient empreintes de la marque personnelle de leur auteur - ne cherchent pas à nuire à l’auteur, son œuvre, sa personne - soient sans risque de confusion avec les œuvres originales ou premières - n’empiètent pas sur les intérêts commerciaux de l’œuvre originelle - soient exclusives de toute utilisation de l’œuvre première à des "fins promotionnelles certaines" »
madame_figaro_pastiche_parodie_presse_de_droite.jpgParodie de "Madame Figaro" en Madame Ducon Le Figaro/Le Figarooo !

Publié dans Ateliers web & vidéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patrick Mohamed 05/05/2016 20:19

vraiment bien fait. excellent merci