Ayrault-Aubry à Nantes : 7 trucs à savoir avant d’aller à un meeting politique

Publié le par CitiZen Nantes

Le meeting politique, c’est tout un concept. L’idée est de renvoyer aux médias l’image d’une salle pleine à craquer de militants qui applaudissent à tout rompre une personnalité politique, quoi qu’elle dise. Le moyen idéal pour booster une équipe en pleine campagne et attirer les journalistes sur un événement bien maîtrisé, souvent sans dérapage… Voici quelques conseils pour journalistes jeunes paniqués…!

 1. Arrivez très en avance. Les places assises sont vite prises d’assaut ; le “Point presse” est envahi par les journalistes… Attendez-vous à passer quelques heures debout !

2. Les meetings commencent toujours en retard. C’est une règle de base, le temps pour le candidat de se faire désirer et de mesurer à l’applaudimètre l’ambiance surchauffée de la salle.

3. Préparez-vous à subir en introduction une heure de langue de bois, d’autocongratulation et de remerciements de la part des invités du candidat. Traditions obligent !

011 zenith legislatives 2012 web@-8

4. Vous êtes jeunes, trop pour être identifié comme journaliste politique ? Les jeunes militants essaieront de vous refiler des affiches et goodies aux couleurs du parti. « Comment ça vous n’en voulez pas ? » Regards soupçonneux, c’est le moment d’exhiber votre Carte de journaliste jeune !

5. Ce que vous allez entendre au meeting, vous le savez déjà. Le candidat prêche la bonne parole auprès des déjà-convaincus, accumule les lieux-communs manichéens sur l’adversaire et les grandes formules bisounours sur le thème « Je veux sauver le monde ».

6. N’espérez pas approcher la personnalité politique en meeting. Elle est suivie de près par une armée de conseillers de com’ et les gardes du corps baraqués ont reçu des consignes. Il vaut mieux alpaguer un conseiller plus informé sur les rouages de la campagne, qui pourra peut-être vous obtenir un entretien avec le politique pour peu que la vision d’un journaliste jeune l’intéresse…!

7. Enfin, espionnez les journalistes pro : vous apprendrez ainsi l’art, plus ou moins bien maîtrisé, de transformer un discours sans intérêt en un article… sans intérêt.

Anna Lentzner (avec son aimable autorisation), responsable de publication de “Point G, le journal de gauche qui touche à tout”.

>> Autres photos du meeting Ayrault-Aubry

012 zenith legislatives 2012 web@-6

Publié dans Médias et data

Commenter cet article