Pas de caméras pour une émission télé aux urgences de Nantes

Publié le par CitiZen Nantes

Mise à jour du 1er février 2012

"L'action citoyenne a fonctionné puisque les signataires ont obtenu gain de cause" Source : presseocean.fr

_________________________________________________________________________________________________

23/01/2012

Des citoyens nantais ont posté une pétition sur le site petitionpublique.fr, mécontents à l'idée de croiser des caméras de télévision (société Shine) au sein du service d'urgences du CHU de Nantes.

Si le projet existe, "rien ne semble signé" indique ouest-france.fr mais la mobilisation est en marche contre un tournage qui devrait se dérouler entre le 9 et le 31 mars 2012. Au conditionnel :  

"Il s'agit ni plus ni moins que d'installer 60 caméras dans le service des urgences (et urgences pédiatriques), mais aussi dans les véhicules du Samu, l'hélico... dans les boxes, les salles d'opérations..."

Les initiateurs de la pétition s'interrogent sur la position que pourrait prendre Jean-Marc Ayrault, en sa qualité de président du conseil de surveillance de l'hôpital, face à ce début de fronde citoyenne et en interne. Internet jouant son rôle de passeur. La pollénisation de l'info faisant le reste. Autre info surprenante en notre possession et à prendre toujours au conditionnel : 

"Des membres de la boite de prod' se trimballent (certains en tenue de Samu !) dans les couloirs pour se présenter et déterminer l'emplacement des caméras, des cables"

  Le CHU, on l'imagine, ne doit pas voir que d'un bon oeil cette pétition et les fuites qui l'ont entraînée ; mais c'est ainsi, à l'heure où les citoyens peuvent collectivement prendre en main un peu de la vie publique, on ne va pas s'en plaindre. Ils sont à l'heure qu'il est près de 175 personnes à avoir déjà signé la pétition... Affaire à suivre.

hopital-nantes-copie-1.jpg

Texte de la pétition
"Nous voulons pouvoir nous rendre aux urgences du CHU de Nantes sans être filmé pour TF1"
Une équipe de production télévisuelle a l’intention de s’installer, pendant plusieurs semaines, dans le service des urgences du CHU de Nantes afin de tourner des images qui seront utilisées pour réaliser un « documentaire » diffusé sur TF1.
Si ce projet aboutissait, toute personne entrant dans le service d'urgences et d'urgences pédiatriques pendant le mois de mars 2012 serait filmée par des dizaines de caméras fixes et mobiles, dans les véhicules d'urgence, dans le hall d’accueil et jusqu’à l’intérieur de certains boxes d’examen et blocs opératoires ! Diffusées ou non, ces images seraient tournées et regardées par une équipe de télévision, en contradiction avec le secret médical et le respect de l'intimité et de la dignité de la personne.

 En tant qu’usagers de l’hôpital, en tant que citoyens, nous sommes profondément choqués par ce projet qui, s’il venait à aboutir, remettrait gravement en cause la confiance que nous accordons au service public de santé.

Chacun d'entre nous peut être amené à se rendre aux urgences pendant la période du tournage, pour lui-même ou pour accompagner un enfant ou un proche, chacun d'entre nous est donc concerné par ce projet.
C'est pourquoi nous prions instamment la direction de l'hôpital et les autorités concernées d'user de leur autorité, en accord avec leur mission de service public, pour protéger la dignité des usagers de l'hôpital en rejetant définitivement ce projet.

>>Destinataires : Christiane Coudrier, directeur général du CHU de Nantes, Jean-Marc Ayrault, président du conseil de surveillance du CHU de Nantes, Pr Gilles Potel, président de la commission médicale d'établissement, chef du service des urgences du CHU de Nantes

>> Signez la pétition

Publié dans Centre ville

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article