Plein soleil...

Publié le par blog breil

 Méli Mélo fait sa plage au Breil dans le cadre du projet "Journal d'Espace"

Publié dans Archives V1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Regain de lecture 24/04/2007 12:54

BANLIEUESDe l’émeute à l’espoirYves BODARD Préface de Jean-Pierre RosenczveigCollection L’écrit d’alarme16€ isbn 978-2-35391-000-7 Gencod 978235910007Jean-Pierre Rosenczveig les appelle les fantassins aux mains nues. Ils sont environ 3 000 à sillonner au quotidien les rues et les quartierspour aller à la rencontre des jeunes les plus démunis, ceux que la sociétérejette au bord du chemin.Ces fantassins de la République, ce sont les éducateurs de rue qui armés deleur seule parole et d’une confiance inébranlable, rencontrent, échangent,partagent et tissent du lien social. Yves Bodard, travailleur social à La Source, quartier d’Orléans,ville-laboratoire de la politique du tout-sécuritaire nous livre untémoignage plein d’authenticité sur une pratique éducative trop méconnue :La prévention spécialisée. Suite aux émeutes des banlieues qui ont secouer la France en novembre2005, il a décidé de raconter et de se raconter, en dénonçant le sarcasme deceux qui prônent le tout-sécuritaire pour matraquer notre jeunesse qui aperdu confiance. Dans son sillage, nous irons à la rencontre de Lounis, d’Hervé, de Bertin etde tous ces jeunes auxquels il a tendu la main et qui l’ont enrichi de leurvécu : On apprend toujours des autres. Avec lui, nous découvrirons l’autre côté du miroir, vous arpenterez les ruesde la cité et convaincus, vous remaillerez patiemment ce tissu social qui sedélite… sans matraque, seulement avec des mots et beaucoup de « cœur ».En cette période troublée, ce récit est une source d’espoir pour tous ceuxqui sceptiques ont perdu la confiance…4éme de couverture :Yves Bodard, travailleur social depuis plus de 20 ans et ancien éducateur de rue en est convaincu : "C'est en tissant que l'on ravaudera les trous de la société"Ce matin-là, devant son miroir, alors que les émeutes des banlieues secouent la France, il se souvient :Il a été éducateur de rue dans le quartier de La Source, grand et vaste ensemble bétonné d’Orléans.Pendant huit ans, dans l’ombre, il a travaillé à retisser du lien social, il a partagé le quotidien et la souffrance des plus démunis, des plus proches de la rupture…Il a côtoyé l’exclusion mais aussi l’espoir d’une vie meilleure.À travers ses tribulations, il nous invite à emboîter les pas d’un éducateur de rue qui n’a pas oublié et dont le reflet du miroir renvoie implacablement l’image de la cité avec son cortège de grisaille mais aussi de couleurs bigarrées…Dans un récit plein d'authenticité, il nous raconte comment sans Kärcher® mais avec des mots, il est possible de redonner l'espoir et d’agir autrement…Ce livre s'adresse à vous, jeunes, parents ou grands-parents, à vous aussi, travailleurs sociaux, enseignants ou autres marchands de liens mais surtout à vous, élus, décideurs et responsables associatifs car il n'est pas trop tard pour enfin se comprendre.Résumés :* Si l'on demande à des éducateurs s’ils souhaitent travailler en prévention spécialisée, il y aura autant de candidats que d'infirmières aspirant à travailler dans un hôpital public ! Pourtant, la rue et l'hôpital public sont certainement les endroits les plus riches pour exercer. Encore faut-il y mettre les moyens et défendre les acteurs. Yves Bodard montre dans BANLIEUES, De l’émeute à l’espoir, la rue comme elle est, belle, attachante, pleine de couleurs et d'odeurs, dure, parfois trop dure et encore plus quand les politiciens, au lieu d'ouvrir des fenêtres d'espoir, entrent dans les cités, kärcher® à la main, pour les « nettoyer ». * Travailleur social depuis plus de 20 ans, ancien éducateur de rue, Yves Bodard, poil à gratter de ceux qui manient le kärcher®, nous livre dans BANLIEUES, De l’émeute à l’espoir, un témoignage plein d'authenticité et d'espoir sur l'univers de la cité. En nous contant ses tribulations et en nous faisant découvrir l'envers du décor, il dénonce le trop-sécuritaire et apporte une réponse, sa réponse au malaise des banlieues.En déclinant le verbe « tisser » à tous les modes, cette réponse, il la signe sans violence et en paroles : « tisser du lien social ».* Yves Bodard écrit comme il parle. En parlant, Yves tisse du lien social alors que d'autres, kärcher® à la main, veulent en découdre. Au fil des pages, il brode son histoire d'éducateur de prévention spécialisée, à Orléans, dans un quartier sensible. Il montre que le quartier n'est pas sensible, il est complexe. Il démontre que les habitants, souvent à la marge de la société, ont une vraie sensibilité, souvent à fleur de peau. Il nous propose de le suivre dans BANLIEUES, De l’émeute à l’espoir, avec son ballon ou autour d'une table, pour comprendre ces lieux et ces gens trop inconnus... http://regaindelecture@laposte.net   http://www.regaindelecture.tkMerci de prendre quelques secondes pour faire connaître ce livre… à votre entourage… en leur adressant ce courriel.Progressons vers l'éco-citoyenneté en économisant le papier, n'imprimez ce message que si vous manquez de tempsREGAIN DE LECTURE une marque de CORSAIRE ÉDITIONS éditeur indépendant1, rue Royale F 45000 OrléansTel./Fax : 02 38 53 15 00