Vademecum raisonné de lutte pro-palestinienne : un aide-mémoire pour conversation

Publié le par CitiZen Nantes

Un argumentaire pour défendre vraiment les Palestiniens et clouer le bec aux fanatiques, aux fachos, aux nationalistes et crétins profonds de tous bords.

'Archipel palestinien' - Si tout les territoires autonomes de l'actuelle autorité palestinienne, sans occupation, étaient des îles et le Proche-Orient une mer, on s'apercevrait que ce proto-état n'est que confettis qui ne sont pas sans rappeler les frontières des bantoustans créés sous l'apartheid sud-africain. Là s'arrête l'analogie..

'Archipel palestinien' - Si tout les territoires autonomes de l'actuelle autorité palestinienne, sans occupation, étaient des îles et le Proche-Orient une mer, on s'apercevrait que ce proto-état n'est que confettis qui ne sont pas sans rappeler les frontières des bantoustans créés sous l'apartheid sud-africain. Là s'arrête l'analogie..

Maints militants sont effrayés d'être accusés d'islamophobie, terme inventé par des intégristes, n'osant s'affirmer athées, et terrorisés par l'accusation d'antisémitisme, surtout le fait de réacs pro-israéliens, alors voici le fruit de vingt ans de réflexion ! Ce vademecum de lutte pro-palestinienne a été rédigé de mémoire, afin que vous voyez bien persuadé que cela, je le dirais devant un auditoire tant israélien que palestinien et possède mon sujet. J'ai appliqué le principe subversif de 'réalité réelle' : ne rien se cacher de toutes les données certifiées. Toutefois, j'ai écarté de mon argumentaire tout les massacres perpétrés de part et d'autre, car les attentats de l'Irgoun sioniste à l'époque du mandat britannique et ceux du Fatah palestinien contre les intérêts israéliens à partir de l'occupation, ou encore le nettoyage ethnique par UN village massacré en Palestine pour terroriser et faire fuir ceux des autres en 1948, ou encore 'Septembre Noir' qui vit la Jordanie détruire l'état dans l'état qu'étaient les Palestiniens en armes en 1970, ou encore Sabra et Chatila, crime de milices chrétiennes libanaises sous les yeux passifs de l'armée israélienne, aux années 1980 et enfin les 'vendetta' entre le Hamas et le Fatah : tout cela n'est que le renvoi sang contre sang, un contre autre, et on ne peut rien tirer de raisonné dans la douleur. En préambule, apprenez néanmoins le terme arabe de nakba, 'catastrophe', qui résume toute la douleur de l'exil d'une part importante des Palestiniens en 1948. Utilisez ce mot lourd face à des pro-palestiniens pour dire d'emblée : je connais un minimum ...

Un brouillon de ce texte fut d'abord posté en réponse à un post de la page Facebook de l'honnête site de lutte anarchiste 'Regard Noir'. Hélas il a été effacé en un quart d'heure par celui que j'appelle, le supposant de sexe mâle, camarade 'Couilles Molles'. J'ai donc décidé de le compléter, peaufiner et argumenter le plus synthétiquement possible, en faisant appel à l'archéologie, l'histoire, la géographie, la diplomatique, la géopolitique, l'eschatologie, l'étude des religions, la génétique, la sociologie, la politique, la stratégie etc.. Je pense maintenant que nous devons être offensif face aux censures des plus pro-colonialistes des territoire occupés, de ceux qui ont interdit à Stéphane Heyssel d'appeler au boycott des produits fabriqués dans les colonies. Sur ce point, vous verrez que je suis, d'ailleurs, plus nuancé. Ceux-là même qui encore, me disait un chercheur géographe, ont faire interdire un colloque international sur l'eau parce qu'on utilisait le mot 'apartheid' pour décrire la gestion et le partage des eaux souterraines entre israéliens et palestiniens. "Jamais une telle chose ne serait arrivée en Belgique, en Allemagne ou en Grande Bretagne" me dit-il. Donc oui, entre le marteau des idolâtres colonialistes et l'enclume de tout ces vermisseaux de la pensée démente soit-disant 'anti-sioniste' il fallait que je dise STOP ! On a pas à exporter ce conflit partout sur la planète.

Le point commun du 'piège à cons', dixit Michel Audiard, que constitue un débat sur le conflit Israël-Palestine entre néophytes ou avec des débutants, c'est l'emprise du RELIGIEUX. Mon argumentaire répétera à chaque sujet 'c'est ... , pas religieux' et vous verrez que la religion n'occupe qu'un quinzième du texte. Mon aide-mémoire d'arguments est écrit sans peste émotionnelle, expression appréciée par Raoul Vaneigem, un auteur anarchiste belge que j'ai rencontré et interviewé. C'est-à-dire non pas que j'ai écrit sans émotion, mais sous l'emprise d'aucune émotion prégnante. Sans haine, sans volonté de louer ou stipendier, mais sans nulle amnésie ou censure des faits pertinents. BONNE LECTURE.

Manifestation de 2016, un 'BACqueux' israélien musclé, déguisé en protestataire, vient de pratiquer un 'arrachage' de manifestant et l'a entraîné du côté des soldats de l'armée israélienne.

Manifestation de 2016, un 'BACqueux' israélien musclé, déguisé en protestataire, vient de pratiquer un 'arrachage' de manifestant et l'a entraîné du côté des soldats de l'armée israélienne.

Vademecum de lutte pro-palestinienne

1) C'est politique, pas religieux, donc on remplace 'antisionisme' par 'anticolonialisme' en dénonçant les colonies de l'état israélien en Palestine occupée. Ainsi on s'évitera d'être confondu avec les ennemis de la Liberté et de la pensée, de tout bord, qui se masquent qui derrière l'antisionisme, qui derrière la (nécessaire) lutte contre l'antisémitisme.

2) C'est nationaliste, pas religieux, donc on dénonce le nationalisme de la droite et de l'extrême droite israélienne colonisatrice.

3) C'est raciste, pas religieux, donc on dénonce la milice fasciste du BETAR (interdite aux USA, en Allemagne) et les partisans de feu le rabbin Kach. Par extension, on dénonce l'enseignement dans les écoles israéliennes de mensonges nationalistes du genre "Le monde entier déteste les Juifs", chose entendue dans un documentaire israélien. Non, les enfants d'Israël ne doivent pas croire une telle ineptie, ni être éduqué dans une mentalité d'assiégé, ni penser qu'une nouvelle Shoah les menace sans cesse.

4) C'est économique, pas religieux, donc on dénonce le coup exorbitant de l'occupation militaire de la Palestine, des routes de contournement, du poids des dépenses militaires > d'où dénoncer le gouvernement israélien ultralibéral et défendre les 20 % d'israéliens pauvres, car le rêve des sionistes de gauche (aujourd'hui politiquement mort) c'est pas d'avoir une maison à pas cher en territoires occupés pour après virer extrême-droite. Corrélativement, appuyer sur le fait qu'en Israël (frontière de 1949) il y a un grave problème de logement, un manque de logements sociaux et maints appartements VIDES. Tout est fait pour inciter les plus modestes à accepter les 'avantages' d'une installation dans une colonie !

5) C'est politique, pas religieux, donc reconnaître l'existence de l'état d'Israël dans ses frontière de 1967, même si légalement c'est celles du plan de partage de 1948 qui valent, car la diplomatie et le tracé des frontières sont le résultat d'un rapport de force. C'est le cynisme des chancelleries, la résultante de l'Histoire, pas jolie jolie mais c'est ainsi.

6) C'est une question de Droits de l'Homme, pas religieuse, et puisque tout humain est humain et l'égal de tout autre humain, il n'y a pas de 'peuple élu', pas d'exceptionalité israélienne. Ajouter que l'antisémitisme, pour avoir été l'un des PIRES racismes, par sa durée et son ampleur, n'en est pas moins un racisme, donc la lutte anti-raciste comprend TOUJOURS celle contre l'antisémitisme et donc, l'un et l'autre ne devrait pas être distingué. De même laisser de côté le terme 'islamophobie' car l'Islam n'a aucune 'exceptionalité victimaire' parmi les autres groupes de croyants persécutés. Dire que les Palestiniens des territoires occupés sont persécutés non comme musulmans mais parce qu'habitants de leur propre terre et désirant le rester.

7) C'est historique, pas religieux, sans le génocide perpétré par les nazis et les fascistes et leurs alliés, l'état d'Israël (et de Palestine, mais séparé) n'aurai(en)t pas été reconnu(s), de guerre lasse, par les USA et l'URSS.

8) C'est scientifique, pas religieux, il n'existe pas d'ethnie 'juive', les juifs du Yémen, du Maghreb, d'Europe Orientale, d'Allemagne, d'Ethiopie, ne DESCENDENT PAS de populations proche-orientales mais de convertis, selon la génétique : le 'retour' des juifs chez 'eux' est un mythe > les seuls descendants des Juifs ethniques sont les Palestiniens, les Samaritains, les Hassidim, bref la population de 1918, mêlés d'Arabes, de rares Turcs, de descendants de 'Grecs', en fait de chrétiens de l'Empire Byzantin.

9) C'est juridique, pas religieux, les crimes antisémites contre l'Humanité des nazis ne justifient aucun crime de guerre de l'état d'Israël.

10) C'est territorial, pas religieux, deux fois les états arabes voisins, en 1967 et 1973, ont essayés d'envahir l'état d'Israël pour renégocier à leur avantage les frontière du cessez le feu de 1949. Les archives prouvent néanmoins, au contraire de l'histoire officielle israélienne, que les états arabes attaquants ne VOULAIENT PAS détruire Israël à 100 %.

11) C'est démographique, pas religieux : en considérant le taux de natalité on comprend la propagande nationaliste pour l'aliyah, le 'retour' en Israël, parce qu'à terme, les juifs seront minoritaires en Israël d'ici deux ou trois générations. Les Arabes Israéliens et les Palestiniens ont plus d'enfants non par 'antisionisme' mais parce qu'ils sont plus pauvres et l'état d'Israël concoure au premier chef à leur paupérisation.

12) C'est une question d'intelligence, pas de 'peste émotionnelle' (dixit le chercheur et anarchiste belge Raoul Vaneigem), donc on se sert pas de photos d'enfants palestiniens déchiquetés pour inciter à la haine, mais on soutien le plan de partage négocié entre l'état d'Israël et l'autorité palestinienne dans les années 1990-2000, sans se faire plus intelligent que les diplomates de ces deux pays > donc on soutien les pacifistes israéliens, les déserteurs de l'armée israélienne, les mouvements des droits civiques israéliens juivo-arabes contre la torture, l'emprisonnement des mineurs, les destructions de maison, l'accaparement des ressources hydriques (l'eau), des terres, l'arrachage des oliviers, le mur de partage, qu'on dira 'de la honte' car il équivaut à ceux de Belfast et Berlin et donc devra être détruit.

13) C'est culturel, pas religieux, montrer et faire voir le 'nouveau cinéma israélien' inclue l'animation (Valse avec Bachir), jusqu'à une série télé récente, qui reprend la main face aux politiques défaillants en évoquant les questions qui fâchent et les tabous. De même quelques rares films ou documentaires palestiniens, dont un sur le quotidien de l'occupation. Se souvenir qu'il existe un orchestre symphonique et au moins une compagnie de danse israélo-palestinienne. Par ailleurs, inciter les universités d'Israël à s'associer à celles, très démunie en moyens, de Palestine (archéologie, recherche agronomique, ingéniérie etc.).

14) C'est anticapitaliste, pas religieux, donc on boycotte les produits faits dans les colonies, mais on s'enquiert AVANT de savoir si ces entreprises embauchent plutôt des palestiniens, pour ne pas augmenter le nombre de chômeurs palestiniens. De même on plaide pour un partage du gaz off-shore entre la bande de Gaza et Israël et la fin du blocus de cette enclave et le droit de pêcher pour les pêcheurs gazaoui. Enfin, on dénonce la corruption du Likoud et Netanyahu le corrompu, de même que le président de l'autorité palestinienne et sa famille, voleurs du peuple palestinien puisque selon les Panama Papers ils détournent des millions. Ajouter à cela la veuve d'Arafat, discréditée aujourd'hui. Veiller toutefois à ne pas toucher plus à l'image d'Arafat, quelque soit ses fautes et erreurs, car aux yeux de l'Histoire, il a vraiment porté au Monde l'idée de 'nation' palestinienne. C'est ainsi, des personnes 'incarne' des peuples et sont mythifiées.

15) Enfin, pour en être anarchiste je n'en soutien pas moins l'idée ... d'un état unique, l'Israëlestine, au vu de ce qui précède ... Cet état devrait être fédéral et sur le mode des cantons suisses, inspiré par l'exemple kurdo-arabo-turkmène du Royava, en Syrie du Nord. Parfois, le fumier nationaliste et fanatique peut générer, par contrecoup, des fleurs magnifiques ...

16) Mettre en avant l'archéologie et dire que jamais les Juifs ne connurent l'Exode depuis l'Égypte, ni n'envahirent Canaan, que l'empire de Salomon n'exista pas ... Tout ça sont des légendes de prêtres 'nationalistes' et puritains de la Jérusalem du VIIe s. av. n.e. qui, du coup, inventèrent le monothéisme strict en supprimant Ashérat, l'épouse de YHWH. La 'nouvelle archéologie israélienne' a largement démontré depuis vingt à trente ans que les premiers Juifs sont des Cananéens autochtones.

Les premiers 'juifs' (hébreux serait un terme plus approprié car ils sont alors polythéistes ou monolâtres) sont des prolétaires ayant renversé leurs rois à l'âge du Fer, ayant établi une société égalitaire avant la naissance de deux royaumes. L'archéologie des premiers hébreux montre un habitat modeste, très fonctionnel, dispersé, et aucune grande ville, ni palais, ni bâtiments administratif. En appeler, même si c'est une distorsion de l'Histoire au 'retour' de cette société égalitaire originelle dont on trouve des traces dans la loi mosaïque : par exemple, tout esclave qui s'enfuit ne doit pas être rendu, parce que cela signifie qu'il a été maltraité ... En clair, les premiers 'Juifs' ont créé une sorte de super ZAD pour les opprimés.

Même si c'est pas honnête d'en appeler à une situation qui prévalait il y a 3100 ans, quitte à se servir de l'Histoire, autant prendre celle là. Ajouter encore que l'Exode est une légende somptueuse qui parle à tous les êtres humains, c'est celle de la Liberté au-dessus de tout. Les esclaves afro-américains chrétiens ne chantaient-t-ils pas "Pharaoh, let my people go" ?

17) Allez, abordons le religieux, en condamnant d'abord le racisme et le sexisme des groupes intégristes, chez les juifs, puis chez les musulmans palestiniens, dans cet ordre, parce que le second est le contrecoup du capitalisme ultra-libéral et de la colonisation de l'ex Cisjordanie à partir de 1980. Pour la sacralité d'Al-Quds (Jérusalem) rétablir la vérité : c'est une création califale du début du VIIIe s. Auparavant les musulmans la nommait Iliya d'après son nom païen Aelia Capitolina, comme le prouve d'anciennes bornes routières. Pour la sacralité de Yeroushalaïm (Jérusalem) rétablir la vérité : ce n'est qu'après la destruction du royaume d'Israël par les Assyriens au VIIIe s. av. n.e. que le Temple devint, peu à peu, le seul lieu de culte suprême des Juifs. Le processus se cristallise entre le VIe s. av. n.e., au retour de l'exil à Babylone, et l'époque d'Hérode le Grand au Ier s. av. n.e.. Rappeler que les juifs d'Egypte avaient leur grand temple dans ce pays dès l'époque perse etc. Conclusion : Jérusalem est une ville sainte datée dans l'Histoire, et non de toute éternité ou originellement. Donc, elle DOIT être partagée entre Israéliens et Palestiniens et non annexée ou revendiquée tout entière par une seule des parties.

18) Répondre à un 'Arabe' ou 'musulman' (ou qui se prend pour tel, alors qu'il est né français, et qui, s'il se sent victime, l'est assurément de français et pas des israéliens) "Il n'y avait pas de colonisation israélienne des territoires occupés jusque vers 1980. Si les gouvernements arabes, tous autoritaires, avaient fait la paix en soutenant la courageuse initiative d'Anouar el-Sadate l'Egyptien, avec ce qui était alors une démocratie vraie, Israël, on n'en serait pas là". Rappeler que ce sont, un, des intégristes musulmans qui ont assassinés le président Sadate en 1981, deux, un intégriste juif le premier ministre Yitzhak Rabin en 1995.

19) Répondre à un 'antisioniste' ignorant et / ou obsédé par Israël, les juifs, le 'complot (imaginaire) sioniste' : "Et la colonisation du Turkestan chinois et du Tibet par la Chine ? Et l'oppression des peuples draviniens du centre de l'Inde ? des hindouistes au Sri Lanka ? des Kurdes en Turquie, Syrie ? des afro-américains et chicanos aux USA ? des amérindiens du Québec ? des militants basques en France et en Espagne ? des Roms dans l'UE ? des descendants de maghrébins en France ? des marocains en Espagne ? des amérindiens Mapuches au Chili ? ect". Et conclure d'un amical "Tu ne sera pas un vrai pro-palestinien si tu établis une hiérarchie entre les populations ou groupes de personnes opprimés".

CONCLUSION : Le pro-palestinien 'intégriste' est un idiot qui oublie TOUT les autres peuples opprimés pour justifier qui sa psychose paranoïaque, qui ses névroses, qui son aliénation culturelle, qui son paupérisme, son oppression, son incapacité à donner un sens à sa vie. Aidons-le à aimer tout les oppressés, y compris ces citoyens israéliens (juifs, arabes) persécutés en Israël. Aidons-le à haïr intelligemment ('se défier par avance de', si vous préférez) TOUT les oppresseurs, étant entendu qu'ils ne sont pas des peuples, mais les gouvernements des peuples. En clair, faites-en un 'honnête' anarchiste anti-autoritaire :-)

POST-SCRIPTUM : Reconnaître qu'Israël est le seul état du Proche et Moyen Orient à accorder des droits aux homosexuels ... sauf à ceux des territoires occupées de Palestine, que la police et / ou l'armée israélienne livre volontiers aux intégristes musulmans de ladite Palestine alors qu'ils risquent le tabassage, l'exclusion sociale ou la mort. Il faut lutter pour qu'Israël accepte comme réfugiés les LGBT(IQ) de Palestine. Plus encore, qu'elle reconnaisse et donne en exemple les couples homosexuels (et hétérosexuels) israélo-palestiniens. Israël est un état laïc et doit à ce titre aider les aimants 'inter-confessionnels' à être égaux aux autres.

Manifestation nocturne de Palestiniens, 2016, photo de Samara Odeh.

Manifestation nocturne de Palestiniens, 2016, photo de Samara Odeh.

Comment utiliser ce vademecun sur Internet ?

Quelques conseils pour diffuser ce texte (sans mon introduction et conclusion en italique, évidemment) : faites confiance à votre réseau et osez publier. Présentez en quelques lignes brièvement, puis dites franchement les points de désaccord avec moi, puis laissez discuter vos amis, sans vous, parce qu'on en finirait pas de répondre seul à toute la diversité qui se manifestera. Ne soyez ni modérateur-censureur, ni chef des débats. Il y aura assez d'ami(e)s pour répondre, re-répondre au probables (rares) 'post chelou' sous ce texte. Et quand ça semble se finir, incitez à conclure, enfin concluez en résumant les débats et ce qui en ressort le plus, en remerciant tout les participants collectivement, comme un bon diplomate-journaliste des débats 'chauds'. J'ai l'air de vous prendre pour des mômes, mais pas du tout ! Je vous donne une 'bombe' sémantique, alors normal que je vous prévienne pour éviter un feu d'artifice de mots pas aimables avec explosion de merde à la fin sur votre page. J'en ai raz la moule qu'on ne me parle QUE d'Israël et des USA. Les saloperies étatiques de l'étranger, éh, y'en a pas aussi en Espagne, Italie, Grande Bretagne, Russie, Turquie, Syrie, Kurdistan Irakien, Arabie Saoudite, Kazakhstan, Inde, Ceylan, Myanmar, Chine, Australie, Mexique, Chili ou Paraguay etc..

Salaam, shalom, la paix quoi.

Commenter cet article