Première édition du festival solidaire Migra’Son

Publié le par CitiZen Nantes

Samedi 19 et dimanche 20 mars avait lieu la 1ère édition du festival Migra'Son dédié à la cause des migrant-e-s et des mineurs isolés étranger sur Nantes.
Le temps d'un week-end Pol'N s'est transformé en un village associatif avec des spectacles, des projections de vidéos relatant l’histoire récente des squats de migrants à Nantes, une restauration vegan à petit prix...
Première édition du festival solidaire Migra’Son
Photos de l'après-midi du samedi 19 mars
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil
Photos : Yves Monteil

Photos : Yves Monteil

Présentation de Migra'Son

Dans un contexte d’arrivée importante de migrants dans la ville de Nantes, nous proposons un événement festif et convivial afin de mettre en relation les associations locales et le public sensibilisé mais ne sachant pas comment s’orienter pour apporter du soutien en faveur des migrant-e-s.

On estime à une cinquantaine le nombre de mineurs se retrouvant isolés sur le territoire nantais. Ces mineurs étrangers isolés (MEI) sont sans représentant légal dans notre pays.
Devant le manque de moyens prévus pour les accueillir, ces jeunes se retrouvent à la rue, sans revenus donc sans moyen de se nourrir correctement, de se vêtir, de se soigner, de prendre les transports.

Pour faire face à cette situation et ainsi tenter de leur venir en aide, le Collectif MEI a vu le jour à l’été 2015. Il s’est donné plusieurs missions : ouverture de squats pour l’hébergement, dons de nourriture, et de vêtements, mais aussi cours de français, aide administrative...).

Afin d’assurer une fourniture alimentaire régulière pendant 12 mois à la trentaine de jeunes hébergés dans les squats, un contrat va être signé avec la Banque alimentaire. C’est donc dans le but de le financer que nous avons décidé d’organiser Migra’son, un week-end de fête qui sera aussi l’occasion d’échanges et de rencontres.

Migra’Son a ainsi pour objectifs de faire connaitre à un large public les associations nantaises qui travaillent avec les migrant-e-s, et de le sensibiliser à la situation des migrants en général et à celle des mineurs isolés en particulier.

Ce festival est organisé conjointement par le Collectif MEI et l’association Les Maillés, avec le soutien des associations travaillant avec les migrant-e-s (Nantes en résistances, Gasprom, Ligue des Droits de l'Homme, Droit Au Logement, GREF, Amnesty International...).

Tous les artistes (musicien-ne-s, comédien-ne-s, danseur-euses, conteur-euses) ainsi que les technicien(ne)s participent de façon bénévole. Tous les fonds récoltés seront reversés pour le financement de la nourriture des jeunes hébergés.

Compléments

Fly du programme détaillé
Collecte de fonds
La maison d'Elin

On dit, le rêve... c'est bien de rêver. Moi, j'aime rêver. J'adore rêver. Parfois, je rêve même trop, mais c'est bien. (...) Il faut rêver et travailler pour atteindre ses rêves (...). Et je sais que ça va aller pour nous tous.

Frank

Le site Migra'Son
Presse
Première édition du festival solidaire Migra’Son

Publié dans Nantes, Migrants, Mineurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ano 17/03/2016 19:46

Merci pour l'article :) Mais je crois qu'il s'agit de Nantes en résistances et pas Nantes révoltée ;)