Si nous perdons la rue...

Publié le par CitiZen Nantes

Initialement publié sur duclock.blogspot.fr

Ce n'était pas jour de vote et il n'y avait pas grand monde à Nantes ce soir (21 Janvier) pour faire barrage aux idées du Front National.

Alors que le rassemblement royaliste (Union royaliste Bretagne Vendée militaire et l'Action Française de Nantes) était au pied de la statue de Louis XVI, derrière une rangée de policiers, la contre manifestation qui s'avançait sur le Cours Saint-Pierre a été chargée par un groupe de personnes cagoulées, casquées et armées de matraques.

 Si nous perdons la rue...

Je les ai vues frapper plusieurs personnes, dont une à terre. Au début j'ai cru qu'il s'agissait de la BAC (il y avait des policiers avec des boucliers juste à côté), mais au moment où j'ai vu l'un d'eux enlever son casque pour frapper quelqu'un avec je me suis dit, tiens c'est pas un truc de flic ça, d'habitude c'est matraque, matraque télescopique, pas ça.

Effectivement c'était des fachos ou des royalistes... (Nous l'apprendrons plus tard c'était un groupe de L'Action Française). Les policiers ont attendu un petit peu, puis il se sont interposés. Les contre manifestants sont partis en courant, chargés par la police. La contre manifestation s'est dispersée en plusieurs groupes. (Un groupe de policiers, moins nombreux, a aussi chargé les gars de l'Action Française, je ne sais pas ce qu'il s'est passé de leur côté).

Quelque temps après alors qu'un certain nombre de personnes (et parmi elles des gens de la contre manifestation) était devant le Live Bar en face du château des Ducs de Bretagne (soit assez loin de la statue Louis XVI et du cours Saint Pierre) un groupe de policiers est arrivé. Je les ai vus mettre un homme à genoux (juste avant cet homme faisait mine d'enjamber le parapet des douves du château alors que les policiers l'avaient coincé contre le muret, un policier l'a heureusement mais violemment empêché, la chute aurait été terrible), puis un flic a étranglé le type par derrière.

Au gars qui demandait pourquoi ils le traitaient comme ça, pourquoi ils l'avaient étranglé, un flic a répondu "fallait pas courir". Puis ils l'ont fouillé en riant et en lui disant "t'es tout mouillé, qu'est-ce que t'as, tu as peur ?".

Des voitures de police sont arrivées. Les policiers ont décidé d'aller chercher des gens dans le Live Bar. Le patron s'est interposé, il a aussitôt été menacé de fermeture administrative. Dehors, ils ont fouillé un gamin avec cette même ritournelle "hé t'es tout mouillé qu'est-ce que tu as, tu as peur ?", le gars qui fouillait (c'était un policier en civil) prenait ses collègues à témoin en riant et en répétant "il est tout mouillé".

Je suis allé voir du côté de la statue Louis XVI, le rassemblement royaliste était fini. Quand je suis revenu les policiers partaient. Je ne sais pas s'ils sont rentrés dans le Live Bar (j'apprendrais plus tard qu'ils ont investi le bar). Je ne sais pas ce qu'ils cherchaient en faisant ça ? Des gens armés ? Si c'est le cas nous devrions entendre parler de membres de l'Action Française arrêtés, parce que eux ils en avaient des armes.

Une personne a été embarquée par la police.

Maintenant je vais boire une bière. Le comportement de la police ne m'a pas étonné, à Toulouse ou à Nantes j'en ai vu d'autres. Ce soir les fachos (et/ou les royalistes, bref, l'extrême droite) était plus nombreux. Si nous perdons la rue...

Compléments

Quelques compte-rendus sur ce qui s'est passé

Le point de vue de l'Action Française qui parle (avec une certaine verve quelque peu épique) d'une belle soirée. Ils revisitent un peu les faits pour ce que j'en ai vu. Aucun de leurs membres n'a été embarqué par la police. Leur photo de groupe devant la Cathédrale (il y avait une messe en souvenir de Louis XVI au programme) tout prêt de la statue de Louis XVI (et de la police) aurait du mettre la puce à l'oreille des policiers, non ?

Je n'ai pas vu cela de mes yeux, mais un témoin dit avoir vu le cordon de police s'ouvrir pour laisser passer les fachos ; ce qui est sûr c'est qu'ils ont passé le cordon de police sans trop de problèmes, que cela n'a pas eu lieu dans l'autre sens et qu'une fois qu'ils l'ont passé ils ont eu le temps de cogner un peu avant que la police juste à côté ne bouge). Notons que certains antifascistes ont fait face, mais je n'ai pas vu de matraque ou de bâton dans leurs mains.

Quelques compte-rendus sur ce qui s'est passé

Le point de vue de l'Action Française qui parle (avec une certaine verve quelque peu épique) d'une belle soirée. Ils revisitent un peu les faits pour ce que j'en ai vu. Aucun de leurs membres n'a été embarqué par la police. Leur photo de groupe devant la Cathédrale (il y avait une messe en souvenir de Louis XVI au programme) tout prêt de la statue de Louis XVI (et de la police) aurait du mettre la puce à l'oreille des policiers, non ?

Je n'ai pas vu cela de mes yeux, mais un témoin dit avoir vu le cordon de police s'ouvrir pour laisser passer les fachos ; ce qui est sûr c'est qu'ils ont passé le cordon de police sans trop de problèmes, que cela n'a pas eu lieu dans l'autre sens et qu'une fois qu'ils l'ont passé ils ont eu le temps de cogner un peu avant que la police juste à côté ne bouge). Notons que certains antifascistes ont fait face, mais je n'ai pas vu de matraque ou de bâton dans leurs mains.

Nantes Révoltée relate les événements sur Facebook.

Ouest France, qui aime normalement faire dans le sensationnel (rappelez-vous de Nantes, centre ville dévasté...), se trompe sur l'heure à laquelle les faits se sont déroulés et parle presque d'une petite baston tranquillou entre adultes consentants.

Quelques articles en relation avec la position de la police

Autres faits alarmants qui ne sont pas sans rapport je le crains : voici un des derniers articles de Passeurs d'hospitalités sur ce qui se passe en ce moment même à Calais sous les yeux de la police, voire en actions cordonnées avec certaines forces de police ou leur soutien tacite (une enquête parlementaire serait bienvenue, non ?) : Nouvelles agressions à Calais.

Et pour finir un article du site Slate : La République est un policier qui vote Front National.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article