Appel à action collective non-violente devant la centrale à charbon EDF de Cordemais

Publié le par CitiZen Nantes

Communiqué

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et finit par perdre les deux.

Benjamin Franklin

Rendez-vous le samedi 5 décembre à 14h30 à St Étienne de Montluc (parking de la place de la mairie).

Il apparaît clairement que nos résistances effraient les puissants : À l'heure où, tandis que marchés de noël, rassemblements sportifs, de soutien aux victimes des attentats, etc... sont autorisés, tous les rassemblements contre la COP21 sont interdits en France. L'hypocrisie est patente.

La plus grande menace pour la sécurité de toute vie sur terre, c’est la catastrophe climatique !

Dans ce contexte de terreur d’État – et Daesh ne pouvait pas rêver mieux – il s'agira essentiellement pour les acteurs de la COP de trouver des solutions afin de permettre au capitalisme de s'adapter au désastre et d'en tirer profit.

Au moment où la frontière entre politique et économie n'a jamais été aussi poreuse, il nous reste peu de temps pour inverser la vapeur.

La véritable urgence est climatique !

Ne cédons pas à la peur, ne leur laissons pas le champs libre.

Écrivons Notre histoire !

Cette action vise à mettre en lumière l'antagonisme entre les atours verts et responsables dont se parent des multinationales comme EDF quand elles sont les premières coupables de la dévastation des écosystèmes. Cordemais en est un symbole fort à échelle locale.

Libre cours à l'imagination et à la prise d'initiatives ! Crions, chantons et dansons haut et fort notre volonté de défendre le Vivant !

« Pourquoi la centrale de Cordemais ? »
Appel à action collective non-violente devant la centrale à charbon EDF de Cordemais

Pourquoi une action à la centrale de Cordemais ? Le charbon a de l'avenir en France... et plus particulièrement en Loire- Atlantique. EDF a ainsi investi 350 millions d'euros en 2015 pour moderniser la centrale à charbon de Cordemais (44), afin qu'elle produise... Jusqu'en 2035 !

L’État Français (actionnaire majoritaire à hauteur de 85% d'EDF) ne croit pas véritablement à la sortie du charbon, source d'émissions de CO2 la plus importante dans le monde (49% des émissions) et la plus polluante par unité énergétique.

EDF, un des principaux partenaires et sponsor s de la COP21, se glorifie ainsi d'être une compagnie « décarbonée » et revêt sa cape verte, se targuant d’œuvrer pour le climat...

C'est pourtant bien cette entreprise qui exploite 16 centrales à charbon dans le monde entier. 16 dont certaines figurent dans le top 20 des plus polluantes d'Europe (comme en Pologne et en Angleterre). Soulignons aussi que le géant de l'électricité investit actuellement dans la filière charbon en chine, en Grèce et en Pologne...

EDF nous parle de « charbon propre »...

« Propre » vraiment ?! L'approvisionnement d'EDF en charbon (Australie, Afrique du sud, Pologne, Chine, Russie et USA) cause des désastres environnementaux, sociaux et sanitaires : Paysages ravagés, destruction d'écosystèmes, pollution de nappes phréatiques, accidents mortels récurrents et négation des droits humains fondamentaux !

Dans un contexte de propagande du capitalisme vert, nous ne pouvons rester inactif alors que leur économie mortifère menace nos existences , que la consommation de charbon et les émissions de CO2 n'ont jamais autant augmenté , que le charbon reste la principale énergie sur laquelle mise le capitalisme pour son perpétuer son développement (120 ans de réserves fossiles contre 40 ans pour le pétrole!)

Exporter la pollution, délocaliser les nuisances environnementales et sociales tout en promettant monts et merveilles ; voilà leur credo. Allons nous encore longtemps avaler leurs couleuvres ?!

La centrale à charbon de Cordemais est le symbole de cette nouvelle économie de mort soi-disant « décarbonée ». Face à ce symbole, rassemblons-nous pour dénoncer cette hypocrisie, destructrice de toute vie sur Terre !

Faisons tomber les masques et proclamons la fin de leur monde ! Avant que nos utopies ne s’effondrent et que nos rêves ne deviennent des cauchemars...

Benjamin Franklin

Compléments

Initialement publié sur Ecoréseau du Pays Nantais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article