Brisons l'auto-censure ! Mon Journal de la tuerie de ‘Charlie’ 2 & 3/5

Publié le par CitiZen Nantes

Par Thierry Kruger

08/01/2015 - Second texte auto-censuré sur Charlie (2&3/5)

Présentation

Je réponds aussi sur la manif' spontanée le soir de la tuerie de Charlie à Nantes. Cette fois je cloue la presse de Marché et ses mensonges qui nous intime de défendre la Liberté de la presse alors qu'elle conchie le Peuple, les faibles, les pauvres, la démocratie directe, l'écologie, la décroissance...

Lettre à Philippe Le Louarn, metteur en scène …

Oui j'y étais et j'avais pondu un texte (2/6) de petit reporter, incluant une critique, comme dab'. J'ai considéré qu’étant comme beaucoup en 'état de choc,' j'avais besoin de deux ou trois jours avant d'y aller franchement.

'L'union sacrée' avec des personnes répugnantes, avec des entreprises de presse répugnantes, avec des chefs d'états répugnants, est impossible. Il n'y a pas d'un côté la 'barbarie' et de l'autre 'la civilisation'. Il y a le Monde, dans sa complexité et diversité.

Mais pour l'heure, permets-moi de réfléchir aux mots contre les maux. Un crime, s'il révèle les lâches et les sots, est aussi l'occasion de monter d'un cran son niveau de conscience et son intelligence.

Brisons l'auto-censure !  Mon Journal de la tuerie de ‘Charlie’ 2 & 3/5

Pour relancer le crowd-funding… Je n'oublie pas que je joue mon avenir de réalisateur et donc ma profession avec le financement de la distrib' de mon dernier film Demokratia. Je n'oublie pas que ce film prônant la démocratie directe et une presse libre de tout pouvoir, politique et financier, n'intéresse pas la presse parisienne qui gémit actuellement sur Charlie sans l'avoir beaucoup soutenu avant, voire même en l'ayant ignoré. Je n'ignore pas qu'en dehors des classes populaires et moyennes zéro membre de la bourgeoisie ne l'a soutenu, zéro média indépendant ne l'a soutenu et qu'au fond, en haut-lieu on en a rien à foutre d'un film défendant la démocratie et la liberté de la presse dans toute l'acceptation du terme. En fait, la majorité préfère se contenter de ce qu'il nous reste, du Monde si merveilleusement 'civilisé' que n'a cessé de dénoncer Charlie, excepté durant la période Val, et qu'au fond :

Le terrorisme armée vaut le terrorisme des riches et de leur presse, de leur politique.

08/01/2015 - 3ème texte auto-censuré sur Charlie (3/6)

Présentation

Dès le lendemain de la manif du 11 janvier, auquel je décide de ne pas participer, sinon par procuration - c'est un compromis - en regardant les images en direct, sur le net, de la télévision publique durant une heure et demi. La vue du dictateur gabonais, du tyran Sarkozy m'a rassuré : j'ai bien fais de pas y aller !

Le lendemain sans doute, j'exprime mon exaspération devant une manifestation sans slogan ni débouché politique par un sentiment d'oppression. Je m'y abstiens, par respect, de toute critique de la manifestation de 4 millions de mes concitoyens et me focalise sur les chefs d'Etats.

Du reste je ne suis pas complètement d'accord avec Todd : OUI, il manquait souvent les classes populaires, mais les jeunes de toutes origines portaient un bon message. NON eux ne sont pas islamophobes, mais je ne doute pas qu'il y en eu. En gros le sociologue n'a raison qu'à 50 % ...

Overdose !

Il ne suffit pas d'invoquer les Droits de l'Humain(e), mais faut les appliquez mes mignon(ne)s ... Je n'ai pas de leçons à recevoir de Laurence Parisot, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, Jean-François Coppé, François Fillon, Claude Guéant, Serge Dassault ou Manuel Valls.
Votre soif maladive de l'argent, de pouvoir, votre volonté perverse de soumettre, discriminer, humilier, vos appels incessant à la privation de droits vis à vis des travailleurs, des retraités, des chômeurs, des émigrés, des jeunes, des nomades, des Résistants à votre pollution morale et mentale, me dégoûtent.

Un crime, si abject soit-il, n'effacera jamais les crimes économiques, politiques, environnementaux en cours. Alors je vous dis Merde, comme la fillette du film 'Zéro de conduite' à son dirlo, Merde à votre Union Sacrée. Comment s'unir entre exploiteurs et exploités, patrons engraissés et salariés taxés ? Quand on appelle à l'Union Sacrée c'est pour faire taire toute parole dissidente, c'est pour faire la Guerre. On assassine Jaurès et le lendemain c'est la mobilisation générale.

On assassine Charlie et le lendemain c'est de nouvelles lois policières et l'ordre d'adorer cette société, de se prosterner devant BFM, le Monde, l'Express, Libé et le Figaro !

Brisons l'auto-censure !  Mon Journal de la tuerie de ‘Charlie’ 2 & 3/5

Thierry Kruger

Compléments

Publié dans Kruger, Point de vue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article