Interdits et châtiments dans l'Etat prétendu Islamique

Publié le par CitiZen Nantes

Par Thierry Kruger

Une liste de leurs crimes rapportée au Droit musulman

J'ai listé une liste de choses d'actes proscrits sur leur territoire. Elle n'est pas exhaustive, et chaque titre, numéroté, correspond à l'une d'elle. Ensuite j'écris 'interdit', non pour être redondant mais si je n'ai pas connaissance de la peine encourue. Après, c'est le plus 'drôle', je vois si cette proscription est islamique - ici je me sert de ma connaissance des usages vivants en terre d'Islam et ceux qui furent assez généraux dans l'Histoire - et vous verrez que dans près de 80 % des cas connus cela n'est pas. Des exemples d'exécutions ou châtiments, en contexte, viennent après avec enfin, la source, que j'estime fiable.

Interdits et châtiments dans l'Etat prétendu Islamique

Commentaire photo ci-dessus : J'ai choisi volontairement le non-insoutenable, écartant particulièrement celles de personnes exécutées, parce que l'émotion submergerait le lecteur de façon très intrusive, donc violente, et lui ferait lire entre les lignes, sur-interpréter et passer à la colère ou les pleurs ! Restons empreint de 'gravitas' romaine, et souhaitons que des 'Brigades internationales' se montent rapidement contre l'internationale de ces islamo-nazis... si peu musulmans.
Ceci est une photo de propagande, esthétique, en noir et blanc - comme les couleurs du drapeau de l’EI - et dont l’auteur est inconnu. Les agences de presse confirment qu'elle provient d'une source officielle du régime. Il s'agit d'attirer des jeunes femmes à leur combat en prétendant qu'elle pourront être guerrière comme ici. L'accoutrement (non-islamique) qu'elle porte la rend particulièrement inapte au combat, en raison de l'étroitesse de son champ de vision !

T. Kruger

Sciences et arts

I - biologie moderne : INTERDIT (non islamique), remplacée par les 'sciences religieuses', d'où extinction de la génétique, de la paléontologie, régression de la médecine, la chirurgie, l'obstétrique, la compréhension de la nature, du vivant et donc c'est la mort de l'éthologie, de l'écologie.

II - théorie de l'Evolution de Charles Darwin : (imbécilité) INTERDIT, elle favoriserait 'l'ignorance' et cette mesure ravira les intégristes protestants, notamment des USA - C'est la mort de la paléontologie, de la sédimentologie, si indispensable à la prospection minière et pétrolière !

III - chimie : INTERDIT (non islamique, le mot 'chimie' vient de l'arabe, l'Islam ayant brillé dans cette science), d'où régression dans la fabrication des engrais, des plastiques ... C'est la fin de la chimie des matériaux, donc de toute industrie du synthétique et de la cherche issue du pétrole, ce qui est le comble ! Détail piquant, cela entraine une régression de la science des explosifs, de la fabrication d'obus, bombes et missiles.

IV - histoire : INTERDIT (non islamique, le soucis de véracité des témoignages d'un Ibn Khaldun, au XIII-XIVe s. le fait surpasser les historiens d'Europe d'alors ... qui attendrons le XIXe s. pour atteindre la rigueur de sa méthode) Cette interdiction se comprend en ce que l'EI rejette le nationalisme et les frontières entre les états musulmans. En effet, elles sont souvent artificielles, car ne résultant pas d'un rapport de force, là est l'origine vraie de la frontière, mais du bon vouloir, au sein d'un même Empire colonial, des Occidentaux aux XIX-XXe s..

V - philosophie : INTERDIT (non islamique, l'Islam a ses philosophes)

VI - théâtre : INTERDIT (non 100 % islamique)

VII - musique : INTERDIT (non islamique, l'Islam a ses compositeurs)

VIII - poésie : INTERDIT (hérésie, le Coran a des passages poétiques)

IX - être instruite (femmes) : DANGEREUX (non islamique, le Prophète vanta la science d'une de ses épouses - mathématique, droit, rhétorique - la disant supérieure à bien des hommes) "Des femmes travaillant, instruites, et en particulier celles qui ont concouru à des postes dans la fonction publique, semblent particulièrement exposées" - source : HCR.

Vie quotidienne

X - regarder la télévision : INTERDIT (sottise, la télé existe dans tout les régimes intégristes-fondamentalistes musulmans : Arabie Saoudite, Qatar, Iran etc., contradiction : l'EI n'a pas de télé mais emploie la vidéo)

XI - regardez un match de foot : MORT, 13 enfants et adolescents à Mossoul, exécutés le 12 janvier 2015, pour avoir regardés le match Irak-Jordanie de Coupe d'Asie de Nation - source : site syrien Raqqa is Being Slaughtered Silently "Raqqa est massacré en silence" raqqa-sl.com.

XII - fumer, vendre du tabac : FOUET, EMPRISONNEMENT

XIII - fumeur récidiviste : DÉCAPITATION

XIV - boire, détenir de l'alcool : INTERDIT (non 100 % islamique)

XV - user, détenir, vendre des drogues illégales : INTERDIT (universel)

XVI - port de vêtement occidentaux : INTERDIT (non 100 % islamique)

XVII - corps recouvert, sortie autorisée seulement accompagnée d'un homme de sa famille (femmes) (non islamique, semi-islamique)

XVIII - prendre soin de ses cheveux, les porter mi-long, long (homme) (non islamique) d'où obligation de faire une coupe à raz. Dans la culture persane, un homme aux longs cheveux est beau et un signe de noblesse.

XIX - menton glabre : INTERDIT - obligation de porter la barbe (semi-islamique, puisque à l'imitation du Prophète, mais l'Islam ne fait qu'en recommander le port et il n'y a aucune obligation, cf. les Turcs)

XX - porter des bagues : MUTILATION du doigt concerné (femmes)

Sexualité

XXI - sodomie, homosexualité : PRÉCIPITATION DANS LE VIDE, deux hommes depuis le toit d'un bâtiment, à Mossoul, filmés mi janvier 2015. La sodomie est réprouvée sans conteste dans le Coran, mais courante entre garçons et filles, à cause de l'impératif de virginité au mariage. L'homosexualité a toujours été présente, des poèmes persans adressée à des garçons (XIIe s.), la jeunesse du prince Babur (XVIe s.). On connaît même des prostitués travestis au IXe s. dans l'état de Tehert, en Algérie. Toutefois celle-ci ne devait pas empêcher le mariage, était en général une pratique privée ou de jeunesse ou, si elle perdurait, le fait des princes ou de personnes la pratiquant sur des inférieurs sociaux (esclaves, serviteurs, jeunes). Les droits coloniaux des XIX-XXe s. ont grandement contribués à raidir la position des musulmans après les Indépendances.

XXII - excision rétablie (fillettes, jeunes filles) (non islamique), dans un communiqué publié par le futur État Islamique en juillet 2014, la décision d'exciser les filles des régions qu'ils tiennent est avancée comme un "privilège" visant à "protéger la société islamique de la débauche".

Religion musulmane (et autres)

Celle qui a de 20 à 30 ans, environ 68 euros, de 10 à 20 ans, le prix monte à environ 101 euros. (...) Les enfants entre 1 et 9 ans sont aussi en vente, à environ 200 euros"

Courrier International

XXIII - être de religion chrétienne et yezidi : TAXATION LOURDE et si il y a refus de cet impôt par tête (islamique, mais tombé en désuétude) c'est soit l'exil, soit la mort, soit l'esclavage : EXÉCUTION (hommes, vieilles femmes) (dans les 1ers temps de l'Islam, tombé très vite en désuétude) - ESCLAVAGE, ESCLAVAGE SEXUEL (femmes jeunes ou mûres) (idem). Parfois amenées sur les marchés dans des cages, les femmes yézidies et chrétiennes, considérées comme infidèles, sont vendues selon une grille tarifaire établie par l'organisation. "Celle qui a de 20 à 30 ans, environ 68 euros, de 10 à 20 ans, le prix monte à environ 101 euros. (...) Les enfants entre 1 et 9 ans sont aussi en vente, à environ 200 euros" source : Courrier international - ESCLAVAGE, PÉDOPHILIE, DÉCAPITATION, CRUCIFIXION (enfants) "plusieurs cas d'exécution de masse de garçons, ainsi que des décapitations, des crucifixions et des ensevelissements d'enfants vivants (...) Les enfants de minorités ont été capturés dans nombre d'endroits, vendus sur des marchés avec sur eux des étiquettes portant des prix, ils ont été vendus comme esclaves." - source : Comité des droits de l'enfant des Nations unies.

XXIV - refuser le mariage forcé : MORT puis FOSSE COMMUNE, 150 femmes exécutées pour avoir refusé de se marier avec des djihadistes, puis jetées dans des fosses communes - source HCR, début mars 2015.

XXV - critiquer la politique de l'État Islamique : cela revient à mettre en cause leur interprétation et usage du Coran, et donc de la Volonté de Dieu, elle est donc assimilé au "blasphème" : ÉGORGEMENT, un adolescent de 14 ans a été égorgé pour avoir "insulté la religion".

Culture, patrimoine

XXVI - les livres : DANGEREUX, 8000 livres, remontant jusqu'au XVIIIe siècle, détruits en février 2015 à la bibliothèque de Mossoul.

XXVII - les statues pré-islamiques : DESTRUCTION, dès le début, est ordonné la destruction de toute la statuaire antérieure à l'Islam. En 2014, une mosaïque byzantine et deux ? lions assyriens en Syrie, depuis février 2015 tour à tour, la grande statuaire du musée de Mossoul, puis celles du site assyrien de Nimrud, du site de Hatra (seulement les intransportables), à présent il semble que ce soit au tour du site assyrien de Khorsabad.

XXVIII - les édifices cultuels des religions non-islamiques et du chî'isme, même désaffectés depuis des siècles : DESTRUCTION, le (prétendu) tombeau christiano-musulman du prophète Jonas, les mosquées et sanctuaires chî'ites, les églises et sanctuaires chrétiens (assyriens de rite oriental), les sanctuaires zoroastriens (yezidi), les temples païens de Hatra, site syro-perse hellénisé.

Politique

XXIX - droit de réunion, de manifestation : INTERDIT si non 'ISLAMIQUE', ce qui se traduit par la quasi-extinction des festivals, fêtes religieuses (non musulmanes) et profanes, expositions, salons commerciaux, mais aussi des réunions sportives, politiques, des clubs et de toutes associations ... et par extension des bals, danses, chants et concerts en public.

Une ultime touche de barbarie

XXX - Utilisation de gosses déficients mentaux comme BOMBE HUMAINE (non islamique, le suicide est absolument proscrit, même lors d’une guerre, le sacrifice au combat étant de la vaillance. De plus le meurtre exclusif de civils ‘ennemis’ quelqu’ils soient est aussi interdit)

Le comble de l’horreur a été révélé par le Comité des Droits de l’Enfant des Nations unies, dans un rapport rendu public le mercredi 4 février.

Des enfants irakiens sont vendus comme esclaves sexuels, crucifiés ou enterrés vivants par des membres de l’État islamique.
Les victimes sont, entre autres, des enfants appartenant à la communauté Yazidi et à la communauté chrétienne. Ils sont utilisés par Daesh pour commettre des attentats suicides, servir de boucliers humains, ou jouer le rôle d’informateurs.
Selon Renate Winter, experte du comité, les enfants malades mentaux sont particulièrement employés comme kamikazes, probablement sans qu’ils s’en rendent compte. « Une vidéo diffusée sur internet montre de très jeunes enfants, d'environ huit ans et moins, qui sont entraînés pour devenir des enfants soldats.

Comité des Droits de l’Enfant des Nations unies

Conclusion
L’État prétendu Islamique autorise ce qui sert la propagande, la terreur et la mort

avoir un compte Tweeter (entreprise ‘mécréante’) : AUTORISÉ

avoir un ordinateur (entreprises ‘mécréantes’) : AUTORISÉ

avoir une caméra vidéo (entreprises ‘mécréantes’) : AUTORISÉ

avoir une kalachnikov (arme ‘mécréante’ russe) : AUTORISÉ

avoir un 4x4 (engin capitaliste ‘mécréant’) : AUTORISÉ

avoir des armes américaines (pourtant ‘grand Satan’) : AUTORISÉ

En complément, il est nécessaire de répondre à : Comment le Coran sert à leur sauvagerie ? Comment peut-on en user contre eux ? Peut-il être source de paix ?C

L'EI utilise une très petite part du Coran pour justifier toute sa sauvagerie qui, après étude de la question, me semble dépasser celle des nazis ! Certes, comme eux, ils vomissent la démocratie, la laïcité, mais à l'inverse, l'EI ajoute dans sa détestation des "ordures de l'Occident", dixit Al-Baghdadi, le nationalisme, ce qui, convenons-en, fait sa force militaire, recrutant dans le Monde. Sa faiblesse c'est sa stratégie suicidaire, justement consécutive à cette force, avec cet art de se mettre à dos toutes les NATIONS. Rallier l'EI est donc un choix individuel axé sur le désir de rejoindre une communauté sans classe, sans 'race', sans frontière, mais fantasmé, celle des rares Elus contre la Terre entière !

Tuer une âme non coupable du meurtre d'une autre âme ou de dégâts sur la terre, c'est comme d'avoir tué l'humanité entière ; et que faire vivre une âme c'est comme de faire vivre l'humanité entière.

Sourate V, La table pourvue, à Médine, verset 32

Des versets ultra-violents dont ils se servent

Ses sectateurs usent des versets coraniques appelant à la destruction complète des non-croyants et mal-croyants : tuer tout les incroyants non soumis, où qu'ils soient (sourate II, verset 191; IV,91-92; IX,5), sans remords puisque c'est LUI qui les tue (VIII,17) car Allah hait les incroyants (XL,10). Cet état fonde ses crimes en se basant surtout sur ces SIX VERSETS, tous édictés en période de grand danger pour le Prophète et ses partisans. Hélas, lors des différentes recensions de ses paroles, aux VII-VIIIe s., ont a, pieusement reproduit, tout ce qu'il a (ou aurait, mais peu semble apocryphes) dit et qui fut jugé, au moment de ces recensions, indispensables. Ce n'est qu'au IXe s. que le 'tri' devient définitif et, doublement hélas, TOUTES les sources primaires écrites et les AUTRES versions du Coran ont été systématiquement détruites, dans le soucis louable d'éviter la fitna (guerre civile intra-musulmane). Ces versets violents le sont donc tous dans un contexte politique précis. L'Islam fut dès le départ une religion de l'unicité du divin, simple et immédiatement applicable dans la sphère sociale et politique, au contraire du christianisme, qui attendra le IVe s. pour s'imposer et du judaïsme où ce n'est qu'au VIIe s. av. n.e. que Asherat, épouse de YHWH, est éjectée, les autres temples à YHWH dé-légitimés et qu'on a un dieu unique.

Le Coran re-contextualisé est source de paix

Or, nonobstant ces versets violents, fruit d'un conjecture inquiète, le Coran a justement un constant soucis INVERSE, c'est là un trait de génie, du dé-contextualiser, de dés-historiciser : ce n'est pas dans le Coran qu'on trouvera une vie de Muhammad, ni un tableau précis de l'Arabie politique du VIIe s. ! Il a procédé de même avec tous les passages de l'Ancien Testament, qu'il refonde en les rendant plus universel. Ainsi, il n'y a pas de Faute originelle, Adam et Eve sont égaux et chassés, non pour avoir mangé le fruit, mais avoir désobéis. De même l'on ignore quel fils Abraham devait sacrifier (n'en déplaise aux musulmans antisémites, ce n'est pas Ismaël en place d'Isaac). Enfin l'activité de Caïn et Abel est ignorée : pas question de nomade contre sédentaire, c'est une parabole sur le MEURTRE car il s'achève en "tuer une âme non coupable du meurtre d'une autre âme ou de dégâts sur la terre, c'est comme d'avoir tué l'humanité entière ; et que faire vivre une âme c'est comme de faire vivre l'humanité entière". (sourate V, La table pourvue, à Médine, verset 32).

Le Coran a mis en avant, dès le début, et mainte fois ensuite, la miséricorde, le pardon, la tolérance avec les autres religions du livres (XXIX,46), la non-violence, la discussion pacifique (XVI, 125), le respect de l'étranger etc.. Au VIIe s., en Arabie, les juifs avaient renoncés depuis longtemps à la lapidation et à d'autres peines prévues dans les lois mosaïques, pourtant explicitées bien mieux que dans le Coran, on mesure le degré d'abrutissement de ceux qui, à l'Etat prétendu Islamique ont placé ce Coran comme source unique du droit !

Retourner le Coran contre l'Al-Baghdadisme

Il est donc licite pour un musulman de tuer TOUT djihadiste de ces types mouvements armés fascistes et nazis qui fleurissant de nos jours : taliban, al-qaïdite, boko-aramite, al-baghdadite etc., mais... que si cet adepte est ACTIF ou se prépare à agir.

Pardonner le djhihadiste qui déserte et rentre

Tuer un ex-djihadiste est en revanche un crime : il faut pardonner à celui qui cesse ces agissements meurtriers ! C'est ce qu'on bien compris les autorités néerlandaises qui mettrons tout les moyens sociaux et culturels d'insertion pour les 'djihadi Jon' néerlandais qui rentreraient. En promettant la prison, la violence d'Etat aux 'djihadi Jean', Manuel Valls se prive de la capacité de débaucher, inciter à la désertion et pardonner à nos concitoyens partis se foutre dans cet Enfer nazi ! Il devra être tenu personnellement responsable, lui et ses successeurs, des prochaines tueries de ceux qui, n'ayant trouvé aucune écoute, seront conforté dans l'idée que 'l'Occident' est bien, et définitivement, contre eux, c'est-à-dire contre l'Islam fantasmé qui est le leur. Et ils repasseront à la lutte armée, pour notre malheur à tous.

Lorsque se déroulera un nouveau procès de Nuremberg contre le chef, les dirigeants et des exécutants de l'Etat prétendu Islamique, ces anciens djihadistes d'Europe devront témoigner et, éventuellement subir leur peine s'il s'avèrent qu'ils sont criminels.

Thierry Kruger alias Al-Mokhtader-me-monte-au-nez

Annexes

Cet article a été publié peu avant sur ma page Facebook - entre deux fut mis en forme pour Citizen Nantes - où un de mes contacts, vieil ami depuis des lustres et qui a été journaliste, m’a livré de très intéressantes réflexions sur le Coran que voici :

Après lecture des sourates et versets incriminés, quelques réflexions. Le Coran est-il du saucisson, s'interprête-t-il en tranches ou est-il un tout ? Il me semble que c'est la deuxième version qui devrait prévaloir. Ainsi pour la sourate II dite sourate de la vache (al-Baqara), on peut souligner l'usage fait du verset 191 par EI. Cependant, ils auraient pu s'inspirer du verset précédent : "Combattez pour la cause de Dieu ceux qui vous combattent, (les moyens ne sont pas spécifiés), mais ne dépassez pas les limites permises, car Dieu n'aime par les transgresseurs". (sourate II,190)

Corentin Helary

De même, la sourate IX (La repentance, Tawba) est particulièrement problématique. A l'origine c'était une partie de la sourate VIII (Les prises de guerre, al-Anfâl), tronquée car jugée trop longue. Elle est de plus apocryphe puisqu'une partie fut dite écrite à Médine (plus exactement lors de la fuite d'y-celle) et l'autre à la Mecque. De plus, là encore, on peut noter que dans ses versets, cette sourate exclut de fait les chrétiens, les polythéistes et les autres... C'est à dire en fait tout le monde, sauf ceux qui combattent activement l'Islam.

Le plus drôle est le verset 108, qui est le pénultième : "Dis : "O hommes ! La vérité vous est parvenue de la part de votre Seigneur ! Quiconque se met dans la bonne direction ne le fait que pour lui-même. Quiconque s'égare ne s'égare qu'à son propre détriment. Je ne suis pas pour vous un fondé de pouvoir", ce qui dans mon langage de profane se traduit par : ceux qui sont dans l'erreur, je m'en tape, je m'en lave les pieds et les mains, mais surtout ne vous servez pas de mon nom pour commettre des atrocités. Amusant, non ? L'EI serait apostat ?

Corentin Helary

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article